Alessia Corrao a tout pour marcher dans les pas de ses illustres aînés passés aux éditions du Festival Olympique de la jeunesse européenne (FOJE). Dimanche à Bakou, la judoka de 17 ans, originaire de Vottem, aura l'honneur de porter le drapeau belge lors de la cérémonie d'ouverture de ce 15e rendez-vous réservé aux jeunes athlètes lancé en 1991 à l'initiative de Jacques Rogge, ancien président du Comité international olympique.

"Je suis très fière de porter ce drapeau parce que je représente tout le pays. J'ai hâte que ça commence", a commenté Alessia Corrao.

Comme le judoka Toma Nikiforov, médaillé d'or au FOJE 2009, ou encore Kim Gevaert, Olivia Borlée, Nafi Thiam et Justine Henin, Alessia Corrao passera donc par le Festival Olympique de la jeunesse européenne. "J'espère les imiter et continuer encore longtemps à performer. Je ne vise rien d'autre que la médaille d'or, tout simplement", a-t-elle déclaré mardi à Gand dans le cadre d'un stage de préparation avec le COIB.

Pour elle, ce voyage en Azerbaïdjan avec le Team Belgium est une "occasion très sympa de pouvoir sortir de sa bulle du judo et de voir d'autres disciplines".

Médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en octobre 2018, Corrao a récemment décroché le titre européen chez les cadettes de manière très impressionnante, alignant les victoires par ippon.

Corrao a gagné les neuf compétitions auxquelles elle a participé depuis les JOJ argentins et passera l'année prochaine chez les juniors. "Ce sera forcément un peu difficile mais je suis prête, c'est le jeu."

La Vottemoise a avoué avoir un rêve, celui des Jeux Olympiques. "Comme tous les sportifs, c'est le but ultime. Mais je reste les pieds sur terre, je ne suis pas pressée", a-t-elle ponctué.