En remportant 1-4 son 4e et dernier match en déplacement de sa première partie de campagne de Pro League, l'équipe nationale belge messieurs de hockey a réussi une première de son histoire: battre l'Australie sur ses terres.

"Totaliser 9 points sur 12 à l'extérieur n'est pas chose facile, on ne peut qu'être ravi de ce début de Hockey Pro League", a commenté Shane McLeod, le coach des Red Lions. "On a connu de très bons moments lors de ces quatre matchs d'ouverture. Ce fut très plaisant de voir notre attitude contre l'Argentine, mais notre meilleur match fut sans doute face à l'Australie ce dimanche. Et c'était bien le but de terminer ainsi cette première partie de compétition. Les trois autres matchs devaient servir de tremplin pour ce duel de prestige contre les anciens champions du monde", a ajouté McLeod, optimiste pour la suite de la saison. "On ne doit pas oublier que début avril nous pourrons à nouveau compter sur Simon Gougnard, John-John Dohmen et Manu Stockbroekx. Maxime Plennevaux a également fait une entrée remarquée avec les Lions qui disposeront d'un petit break durant le mois de février. Ils seront uniquement à disposition de leurs clubs, avant de reprendre début mars les entraînements de manière progressive pour être à nouveau prêts début avril."

Niels Thijssen voit le succès contre l'Australie comme "une motivation supplémentaire"

Victorieuses coup sur coup cette semaine de la 6e nation mondiale puis de la 3e avec leurs succés respectifs contre la Nouvelle-Zélande et l'Australie, les Red Panthers ont réussi leur début en Hockey Pro League malgré le fait qu'elles présentent le moins bon classement mondial des neuf nations engagées dans cette nouvelle compétition.

"Ces deux victoires constituent une belle récompense et une motivation supplémentaire pour encore travailler plus fort les prochains mois", a confié Niels Thijssen, le coach néerlandais de l'équipe belge. "On remarque que ces deux dernières saisons, hormis les Pays-Bas, le niveau se resserre entre toutes les nations du top 10 du classement mondial. Je pense que l'Espagne, l'Irlande et nous-mêmes suivons un programme conséquent de développement depuis quelques années et les résultats se font à présent ressentir."

Comme pour leurs homologues des Red Lions, la victoire des Panthers acquise 1-2 en déplacement dimanche face à l'Australie est une première dans l'histoire du hockey belge. Les Hockeyroos n'avaient en effet encore jamais été battues par la Belgique dans un match officiel. Médaillées de bronze du dernier Mondial de Londres, elles ont de plus créé la surprise samedi en prenant la mesure 1-0 des doubles championnes du monde en titre néerlandaises, qui présentaient toutefois une équipe sensiblement remodelée. "Je comprends totalement la décision du staff des Pays-Bas de renouveler leur noyau, même s'il s'agit d'une année préolympique. Le championnat néerlandais est le meilleur au monde mais aussi le plus lourd au niveau de la charge infligée aux organismes. Il est donc important pour eux d'épargner quelque peu leurs joueuses lors de ces longs déplacements de Pro League", a conclu Thijssen. Un luxe que ne peuvent s'offrir les joueuses belges, qui reprendront le collier en championnat belge dès le 17 février et retrouveront la Pro League en se déplaçant aux Etats-Unis, le 29 mars à Lancaster.