Les Champions du monde sont bien arrivés à Bruxelles et ont été accueillis par leur famille et proches.

De très nombreux supporters étaient présents sur la Grand-Place de Bruxelles, qui était pratiquement remplie, pour accueillir en héros les Red Lions, récents champions du monde de hockey. L'équipe nationale belge de hockey a brandi son trophée devant ses fans, célébrant le premier titre mondial belge dans un sport collectif. Les joueurs ont ensuite entonné La Brabançonne a capella, comme ils ont l'habitude de le faire avant chacune de leurs rencontres.

Shane McLeod, entraîneur néo-zélandais de la Belgique, ainsi que l'ensemble de son staff, ont été ovationnés par les fans massés autour du sapin de Noël. Après le staff, chaque joueur a été individuellement acclamé par la foule. Thomas Briels, capitaine des Red Lions, est arrivé en dernier sur la balcon pour présenter et soulever le trophée.


Revivez notre live:

11h30 : La Grand Place de Bruxelles s'est entièrement remplie, malgré que l'accueil réservé aux Red Lions soit organisé en pleine journée.

© DEMOULIN BERNARD

11h : Les Red Lions sont arrivés à l'Hôtel de Ville pour une conférence de presse. Comme pour les Diables rouges, des frites ont été commandées, a annoncé Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles-Ville.

10h : Le roi Philippe et la reine Mathilde ont félicité les 20 Red Lions, auréolés de leur sacre de Champions du monde, qui ont atterri ce mardi matin en Belgique. À l'atterrissage, certains n'ont pu retenir leur larmes, nous a confié Denis Van Damme, responsable du marketing et de la communication à l'ARBH (Fédération belge de hockey). Marc Coudron, président de la Fédération et Serge Pilet, secrétaire général, étaient également présent lors de cette rencontre avec les souverains.


6h30 : Il était aux alentours de 6h45 lorsque l'avion transportant les Red Lions en provenance de Mumbai s'est posé sur le tarmac de Zaventem.
© Vangrootloon

Dans les hall des arrivées, on pouvait apercevoir une dizaine de fans venus accueillir leurs champions. Quelques supporters de Nicolas De Kerpel notamment ou encore de l'Orée, comme la jeune Lola. "Même si la Fédération nous avait conseillé de ne pas se rendre à l'aéroport, on voulait être les premiers à les féliciter et à voir la Coupe". Un moment court mais intense pour ces quelques rares aficionados de la petite balle blanche, qui n'auront aperçu les 20 Red Lions (John-John Dohmen et Manu Stockbroekx ayant rejoint leurs compères à la descente de l'appareil) qu'une poignée de secondes. Ce moment était réservé aux familles et proches, les supporters et médias n'avaient pas accès aux joueurs ni au staff. Dans la grande salle des départs se sont succédé la famille de Simon Gougnard notamment, très émue. Ou encore Jill Boon, qui nous a confié "avoir énormément stressé pendant la finale. Mais il faut savoir perdre pour gagner. Je suis une grande sœur (Ndlr: de Tom Boon) super contente aujourd'hui".

Enfin, Philippe Goldberg, l'ancien T2 des Lions, était également présent ce matin à Brussels Airport. Mais son nom avait, semble-t-il, été oublié de la liste VIP. Finalement, il a pu serrer ses anciens protégés.