La finale du championnat de Belgique devait sourire au White Star qui était pressenti comme favori face à un surprenant Léopold qui avait réussi à reconstituer une équipe solide.

Pourtant, c’est le Léopold qui mettait immédiatement la pression sur un White Star un peu surpris. Au point que le Léo obtenait trois pc consécutifs, dont les deux derniers sans Rickli sorti trop tôt. Mitrotta sortait la dernière balle uccloise. Le Léo continuait son pressing et obtenait une grosse chance mais la balle était initialement levée fautivement.
A la 5e minute, sur une contre-attaque sur la droite, débutait le festival Simar. Le grand numéro 9 envoyait un obus que Henet ne voyait pas passer (0-1). Alors qu’à l’arrière, le gardien everois faisait le ménage, Simar partait à gauche, longeait la ligne, reculait pour ouvrir l’angle et envoyait sa balle au-dessus du gardien ucclois : du grand art. A la 10e, Simar dribblait dans au milieu de 3 joueurs et obtenait un pc ; sur le deuxième tiré, il envoyait une lucarne (0-3). A la 13e, Simar envoyait un nouvel obus en déséquilibre (0-4). Après un temps mort demandé par le Léo, les Ucclois débutaient un semblant de retour mais Mitrotta, en gardien très mobile, empêchait les attaquants de conclure. Il faudra un pc à la 18e et une balle arrêtée du bras par A. Dykmans pour que Degroote réduise l’écart sur stroke. Au coup de sifflet final, un tir de Zimmer était arrêté sur la ligne : Degroote marquait son deuxième but (2-4).

La seconde mi-temps était plus équilibrée, avec des pc de part et d’autre. Henet faisait sa part de boulot tandis que Henet sortait du stick un pc de Simar ; ce dernier voyait un de ses tirs dévié sur l’équerre du but. Les joueurs commençaient à s’énerver. A la 30e, pc pour le Léo pour une faute peu évidente : le premier envoi de Degroote était arrêté fautivement ; sur le second pc, Mr Pontus sortait une carte verte au gardien Mitrotta, permettant à Brocorens de monter. Degroote ne laissait pas passer sa chance (3-4). La rencontre montait en intensité et en nervosité. Le White tentait de maîtriser la balle alors que le Léo accélérait au maximum : le tout perdait de sa structure. A la 38e Simar tentait un retourné mais sa balle heurtait l’extérieur du poteau. Pour la dernière minute de jeu, le Léo retirait son gardien mais sans effet sur le score. A la dernière seconde un dernier effort du Léo permettait à Baumgarten de reprendre un revers de Degroote (4-4).
C’était donc aux shoot-outs que se déciderait le titre de champion. Le White se montrait plus rusé 1-3.

Les buts : 5e Simar (0-1), 8e Simar (0-2), 10e Simar sur pc (0-3), 13e Simar (0-4), 18e Degroote sur stroke (1-4), 20e Degroote sur stroke (2-4), 32e Degroote sur pc (3-4), 40e Baumgarten (4-4)

shoot-out : Simar manque mais stroke sur lui, Neyts (0-1) ; Degroote (0-1) ; Degeyter marque mais Mr Pontus siffle trop tôt, stroke : Neyts (0-2) ; Baumgarten manque mais stroke, Degroote (1-2) ; A.Dykmans (1-3).

Arbitres : MM Dooms et Pontus

Léopold : R. Henet, Muschs, De Trez, Forgues, Cuvelier, Zimmer, Degroote, Th. Henet, Moreno, Englebert, Dupont, Baumgarten ; Rigaux
White Star : Mitrotta, Rickli, Neyts, Faveyts, Gucassoff, Mathieu, A. et G. Dykmans, Simar, Van Bogaert, De Geyter ; Brocorens