Nevo et Denza, les deux Belges engagés dans les Play-In du Call of Duty World League Las Vegas n'ont pas réussi à qualifier leurs équipes respectives pour le tournoi majeur.

Nevo et la Team Divine n'ont pas fait le poids et terminent au pied des quatre places qualificatives. Après un début encourageant, malgré la défaite, face aux Pittsburgh Knights (3-2), Divine ont écrasé Gone Gaming (3-0) en ouverture du loser bracket. Mais en demi-finales du loser bracket, Divine n'a pas réussi l'exploit face à UYU (3-1).

Les mêmes UYU qui ont très vite mis fin aux espoirs de Denza et The Imperial, en ouverture des Play-In (2-3). Le Belge a ensuite accompagné son équipe face aux Mindfreak, en premier match du loser bracket mais une nouvelle défaite (0-3) a conduit l'équipe a une dernière place peu envieuse dans ces Play-In desquels sont sortis les Pittsburgh Knights, Str8 Rippin, UYU et Mindfreak.

OpTic Gaming écrase tout sur son passage

Quatre équipes aux destins différents lors du tournoi majeur. Str8 Rippin ont surpris beaucoup de monde en se plaçant deuxièmes de la poule C, qui comprenait notamment FaZe Clan, et en se qualifiant pour les quarts de finale. Mindfreak ont pris la dernière place de la poule A tandis qu'UYU et Pittsburgh Knights ont terminé troisièmes de leurs poules respectives.

Les demi-finales du CWL Las Vegas ont opposé eUnited et OpTic Gaming d'un côté et Team Sween et Splyce de l'autre. Splyce, qui sortaient de la même poule qu'OpTic Gaming, a écrasé la Team Sween (3-0) tandis qu'OpTic Gaming venaient à bout d'eUnited (3-1). Les deux équipes se retrouvaient donc une deuxième fois lors de ce tournoi, en finale cette fois. Après leur défaite en poule (3-1), Splyce avaient à coeur de montrer leur valeur mais, malgré tous leurs efforts, ils n'ont pu venir à bout d'OpTic Gaming qui, en s'imposant 3-2, ont terminé le tournoi invaincus et remporté les 100.000 dollars promis aux vainqueurs. 

Denza et The Imperial finissent dans le top 21-24 tandis que Nevo et la Team Divine accrochent le top 25-28.