Incontestable chef de file de la délégation belge engagée en Première Ligue avec dix autres nations, Jonathan Sacoor a montré l’exemple, remportant la finale du 400 m en 46.43.

Les Belges ont soufflé le chaud et le froid lors des deux premières journées de la Coupe d’Europe par équipes, dont la Première Ligue (antichambre de l’élite) se dispute à Sandnes, en Norvège. Ainsi, Jonathan Sacoor s’est érigé en chef de file de notre délégation, remportant sa série du 400 m en 46.57, vendredi, et améliorant son chrono avec 46.43 pour s’imposer en finale, ce samedi.

Balayée par le vent, la piste norvégienne n’a pas permis au Brabançon d’approcher le minimum (45.30) en vue du Mondial à Doha. Mais là n’était pas l’essentiel pour Jonathan, dont le meilleur chrono de la saison est toujours de 46.07, à Ninove, peu avant son départ pour la Norvège…

Côté féminin, Camille Laus s’est, elle, classé sixième de la finale, en 53.69, un chrono un peu moins bon qu’en séries, où elle avait couru en 53.31.

Mission accomplie pour Stijn Baeten, cinquième de la finale du 1.500 m, en 3:46.22 ainsi que pour Renée Eykens, deuxième de la finale du 800 m, en 2:05.24, juste derrière la Norvégienne Hynne (2:04.94).

Sur 400 m haies, Dylan Owusu et Paulien Couckuyt se sont, tous deux, classés troisième de la finale avec, pour l’un, 50.91 et, pour l’autre, 56.99.

Sur 100 m, Andreas Vranken n’avait pu franchir le cap des séries, avec un chrono de… 10.88 (10e) alors qu’Élise Mehuys avait signé le septième chrono, en 12.05, qu’elle a confirmé avec une septième place en finale (12.07).

Malheureusement, les sauts et, surtout, les lancers se sont révélés les points faibles de notre délégation en lutte pour son maintien en Première Ligue.

Ainsi, à la hauteur masculine, Thomas Carmoy s’est arrêté à 2,12 m, ce qui lui vaut une sixième place en deçà de ses espérances. À la longueur, Corentin Campener s’est également classé sixième avec 7,60 m.

Mais, au triple féminin, Elsa Loureiro a terminé onzième et dernière (12,27 m), tout comme Anouska Hellebuyck au disque (39,87 m, très loin de son record … 52,56 m !), Pauline Smal au javelot (40,16 m) et Vanessa Sterckendries au marteau (trois nuls !). Côté masculin encore, Philip Milanov n’a pu mieux se classer que neuvième au poids (16,74 m) et Rémi Malengreaux, dixième (58,26 m) au marteau.

Finalement, cette deuxième journée s’est mieux terminée avec les relais 4x100 m, les hommes se classant troisièmes, en 40.07, et les femmes… premières, en 44.53 !

Au décompte des deux premiers jours, la Belgique pointe au neuvième rang, avec 111 points, à neuf unités de l’Irlande, à sept de la Roumanie et à cinq de la Slovaquie. La lutte s’annonce plus serrée que jamais pour la… septième place salvatrice, d’autant que la Hongrie pointe à la dixième place, avec 108 points !