La 53e édition du Super Bowl, la finale du championnat professionnel de football américain (NFL), le 3 février à Atlanta, présentera une affiche un peu inattendue.

Si la présence des New England Patriots, et de son légendaire quarterback Tom Brady, est habituelle et pouvait être attendue, elle a été forgée sur le terrain de Kansas City, la meilleure attaque de la saison et le favori de bookmakers, après prolongation (31-37). La qualification des Los Angeles Rams est encore plus surprenante. Menés 13-0, les Californiens se sont qualifiés à La Nouvelle-Orléans, là aussi dans le temps additionnel, sur un coup de pied de 57 yards (23-26). Toutefois, une grosse erreur d'arbitrage en faveur des Rams a entaché cette victoire.

A 41 ans, Tom Brady va donc disputer le 9e Super Bowl de sa carrière (tout comme le coach Bill Belichick), le quatrième en cinq ans et le 3e consécutif. Il s'agira aussi du 11e Super Sunday des Patriots. Le meilleur quarterback de l'histoire a encore démontré son incroyable soif de victoire. "C'est complètement fou, incroyable même, gagner en prolongation à l'extérieur face à une équipe si forte, il y avait tout dans ce match", a apprécié le quintuple vainqueur du Super Bowl.

Brady a d'emblée mis son emprise sur le match et les Patriots rejoignaient la pause sur un 0-14 éloquent. La partie s'est emballée ensuite car les Chiefs et leur attaque ont fait basculer le score : 21-17. S'en est suivi un chassé-croisé : 21-24 puis 28-24 à deux minutes de la fin du temps réglementaire. New England réussit encore un 4e TD (28-31) alors qu'il ne restait que 39 secondes à jouer. Tout le temps pour le jeune QB local Patrick Mahomes (23 ans) de remonter tout le terrain et de permettre aux Chiefs d'égaliser (31-31) et d'arracher le droit à la prolongation. Tom Brady fit alors parler son expérience et New England décrochait la victoire sur une petite course de Rex Burkhead.

Les Saints de Drew Brees croyaient avoir réalisé le plus dur en menant 13-0 après ses trois premières attaques. Les Rams et leur jeune QB Jared Goff avaient toutefois le temps de revenir et leur buteur Greg Zuerlein s'y est appliqué. Après 13-10 au repos, les Californiens ont réussi à contenir l'attaque locale avant d'arracher le droit à la prolongation à 19 secondes de la conclusion sur un tir de 48 yards. Le même Zuerlein a ensuite offert la victoire et donné la victoire à son équipe (26-23). Mais une faute préalable, non signalée, aurait dû permettre aux Saints de conserver le ballon.

Les Rams s'apprêtent à disputer leur 4e Super Bowl. Après une première particiation en 1980 (défaite 31-19 face à Pittsburg), ils l'ont remporté en 2000, 23-16 contre Tennessee, alors qu'ils avaient migré à St.Louis. Leur dernière apparition s'est soldée par une défaite 20-17, en 2002, contre les Patriots emmenés par un certain ... Tom Brady qui connut ce soir-là son premier triomphe.