Le Super Bowl, c'est le show de l'année aux Etats-Unis. Conséquence : les chiffres s'envolent pour l'événement.

C-News explique ainsi que le billet le plus cher s'est vendu cette année à 296.000 euros, soit près de 340.000 dollars. Force est de constater que pour la 53e édition de la finale du championnat du football américain, c'était d'autant plus cher payé que le spectacle n'était pas au rendez-vous comme l'ont jugé les fans en renommant l'événement SuperBore.

Accueillant la finale cette année, la ville d'Atlanta peut espérer récupérer près de 500 millions de dollars sur investissements, comme ce fut le cas l'an dernier pour Minneapolis.

En moyenne, ce sont en outre 110 millions de téléspectateurs qui suivent chaque année l'événement s'étalant sur plusieurs heures, avec des pics enregistrés pour le HalfTime Show, orchestré ce dimanche par Maroon 5, et l'épilogue du match.

Sur la seule durée de la finale, les Américains consomment près de 1,5 milliard de litres de bière quand 1,38 milliard d'ailes de poulet et 47.000 tonnes de guacamole sont ingurgités.

Quant aux spots publicitaires, c'est une industrie à part entière avec un montant de 5,2 millions de dollars pour l'annonce de 30 secondes.

Sportivement parlant, ce sont les Patriots de la Nouvelle-Angleterre qui l'ont emporté 13-3 face aux Rams de Los Angeles.

© AFP