Thierry Neuville troisième, Ogier et les Citroën en forme

Répétition de la première spéciale de ce soir (premier départ à 19h08), le shake down de Sint Wendeler Land disputé ce matin nous a donné une bonne idée de l'intensité de la bataille attendue avec les trois prétendants au titre représentant trois marques différentes regroupés en trois dixièmes de seconde au terme de 5,2 km contre le chrono. Pas mal!
Sur une spéciale rapide avec pas mal de gros et dangereux ballots de paille pour éviter de couper les cordes ou pour former des chicanes, Ott Tanak, laissant d'emblée un rétroviseur sur le bord de la route, a été le plus prompt à se mettre en action. Mais après un tour de "reconnaissance", Seb Ogier a confirmé que la Citroën C3 avait bien évolué, notamment grâce à un moteur un peu plus puissant. Le Français, déjà vainqueur à trois reprises ici, a signé le meilleur chrono en 2.39.7 un petit dixième seulement devant la Yaris WRC de l'Estonien dont les ailes n'ont visiblement pas été coupées malgré l'avancée imposée par la FIA de son aileron arrière.
A la traîne lors des trois premiers passages, Thierry Neuville a trouvé le bon set-up en remontant de la 9e à la 3e place lors de son ultime effort, le pilote Hyundai échouant à trois dixièmes de la meilleure performance, à égalité de temps avec la seconde C3 WRC d'Esapekka Lappi dont ce n'est pourtant pas le terrain de prédilection. C'est dire si la Citroën a bien progressé.
Spécialiste du goudron, Dani Sordo pointe à une seconde au 5e rang deux dixièmes devant la deuxième Toy de Kris Meeke, les trois Nordiques Andreas Mikkelsen, Jari-Matti Latvala et Teemu Suninen complétant le Top 9 des pilotes de pointe.