ES7: Thierry Neuville reste au contact avant une 2e étape cruciale

Le deuxième passage sur la spéciale tourniquet de Wader a mieux réussi à Thierry Neuville puisque le Belge n'y a concédé que deux dixièmes cette fois au leader Ott Tanak, auteur de son 5e scratch sur sept spéciales. Sur l'ensemble de la 2eme boucle, le pilote Hyundai a donc réduit son retard de 3.2 à 2.8. "Une bonne première journée," se félicitait notre compatriote après avoir serré la pince de son équipier Nicolas Gilsoul. "Honnêtement, je ne pouvais pas aller plus vite sans prendre de gros gros risques. On reste en lice pour la victoire. L'étape de samedi sera décisive. Il faudra être malin et trouver le bon rythme tout en évitant les pièges et les crevaisons dans Baumholder."
Fragile leader, Ott Tanak confirme: "Les deux passages dans Panzerplatte seront très importants. Les spéciales ici sont rapides et les écarts avec Thierry très faibles. Je vais devoir continuer à pousser."
Malgré deux fautes lors de la deuxième boucle, Sébastien Ogier a réussi à conserver la troisième place devant les Toyota de Kris Meeke et Jari-Matti Latvala. Mais le Français a perdu le contact et pointe désormais à 22.1: "Je ne peux rien faire de plus," admettait le sextuple champion.
Coup dur pour Hyundai lors de cette ultime spéciale. Alors qu'il était en passe de s'emparer de la 3e marche du podium, Dani Sordo à perdu 54.4 bloqué en première vitesse. Une toute mauvaise opération pour les Coréens dans l'optique du championnat constructeurs.

ES6: Le Belge à 2.6 de Tanak avant la dernière du jour

Quatrième scratch en six spéciales pour l'Estonien qui reporte son avance à 2.6 sur notre compatriote après l'avoir battu d'une seconde sur un peu plus de 22 km. Les écarts restent infimes et la bataille pour la victoire bat son plein en Allemagne entre le pilote Toyota et celui de Hyundai.
"Je sais qu'on doit être devant lui, mais honnêtement c'est le maximum qu'on peut faire sans prendre le risque de sortir," avoue Thierry Neuville.
A la limite lui aussi, Seb Ogier a perdu une ou deux secondes en commettant une petite faute. Troisième à 17.9, le pilote Citroën est désormais sous la menace de Dani Sordo revenu à 2.8 du Français après avoir doublé la Toyota de Kris Meeke pour la 4e place. L'écart entre Ogier 3e et Jari-Matti Latvala 6e n'est que de 5.3. Tout reste donc à faire tant pour la victoire que pour la 3e marche du podium.

ES5: Le pilote Hyundai réduit son retard de moitié

Comme ce matin déjà, Thierry Neuville a signé le meilleur temps lors de la spéciale de Stein und Wein où il a réduit son retard sur le leader Ott Tanak de moitié en passant de 3.2 à 1.6 seconde. "Le rythme était vraiment très bon, j'ai pris du plaisir," avouait notre compatriote ravi de pouvoir maintenir la pression sur la Toyota de tête.
Derrière, cela va mieux pour Sébastien Ogier. Le Français n'a concédé qu'un dixième de seconde à Ott Tanak sur ce tronçon. "Le feeling est meilleur, on a fait un pas dans la bonne direction pour corriger ce sous-virage," estimait le Français toujours troisième à 13.8.
Derrière les trois candidats au titre, l'ordre reste inchangé avec Kris Meeke, Dani Sordo et Jari-Matti Latvala, Esapekka Lappi poursuivant son festival d'erreurs (un tête-à-queue cette fois), tandis qu'Andreas Mikkelsen confirme qu'il sera difficile de lui faire confiance pour une saison complète l'an prochain.

ES4: Le pilote Hyundai dépité en voyant le chrono de son rival: "no chance"

Plutôt typée circuit avec deux tours d'un tracé rapide avec des lignes droites et des gros freinages, la 4e spéciale semblait taillée pour Thierry Neuville, huit jours après sa première victoire en TCR. Sauf que la puissance du moteur Toyota a parlé et que Ott Tanak a de nouveau signé le meilleur temps et porté son avance à 3.2 à l'issue de la première boucle sur notre compatriote.
"Aucune chance," s'est exclamé notre représentant, dépité en voyant le temps signé par l'Estonien. Il est pourtant le seul à garder le contact avec le leader à l'issue de cette première boucle du vendredi.
Troisième, Seb Ogier pointe déjà à 13.7. "Je sais où se situe le problème, mais je ne pense pas qu'on ait la solution," craint déjà le pilote Citroën s'accrochant toujours à sa troisième place devant les deux autres Yaris de Kris Meeke et Jari-Mati Latvala entre lesquelles a réussi à s'intercaler Dani Sordo.

E3: Seul notre compatriote peut suivre le rythme de l'Estonien

Le mano à mano se poursuit dans l'ES3 avec un meilleur temps pour Ott Tanak qui reprend la tête du rallye 1.7 devant Thierry Neuville, deuxième à 2.4 dans cette spéciale: "J'ai eu quelques hésitations sur la fin," avouait notre compatriote. "La spéciale était plus glissante que les années précédentes."
Derrière, les écarts continuent à se creuser. On se dirige donc vers un duel entre le leader du Mondial et le pilote Hyundai. Dani Sordo signe le 3e meilleur chrono mais à 6.2.
Seb Ogier a la tête des mauvais jours et concède 8.8: "J'ai calé dans un carrefour, je me bats mais ma C3 sousvire beaucoup," regrette le Français toujours troisième du classement général mais désormais à 11.3 de Tanak. Et directement menacé par Kris Meeke (4e à 12.3); Dani Sordo (5e à 12.5) et Jari-Matti Latvala (6e à 13.4).


ES2: Le Belge précède la Toyota de Tanak de 7 dixièmes Ogier 3e à 3.2

L'ES2 de Stein und Wein a souri à notre compatriote qui a surtout fait la différence lors des derniers kilomètres pour reprendre 1.7 à Ott Tanak. Le pilote Hyundai s'empare dès lors du leadership de l'épreuve sept dixièmes devant le pilote Toyota. Se plaignant de sous-virage sur sa Citroën C3, Seb Ogier pointe au 3e rang à 3.2 au général. Sans contrat pour 2020 et contraint d'assurer dans l'optique du championnat constructeurs, les autres pilotes Yaris Kris Meeke et Jari-Matti Latvala pointent au 4e et 5e rang à 5.4 et 6.4 devant Dani Sordo handicapé par sa position de départ éloignée et une route polluée.

Mauvais début pour les Nordiques Andreas Mikkelsen manquant de rythme sur l'asphalte (Craig Breen aurait fait mieux que lui ici) et Esapekka Lappi commettant sa 2e erreur en autant de spéciales (il a calé dans une épingle). Les deux pointent déjà à plus de dix secondes. C'est déjà terminé pour Teemu Suninen, victime d'un souci mécanique sur sa Ford Fiesta.