Le Belge s'attaque à la deuxième boucle avec une courte avance de 3.4 sur Seb Ogier. Et à nouveau un choix de pneus différent de ses rivaux.

Sur le coup de l'annulation controversée de la première spéciale de ce matin, Thierry Neuville a eu un peu de chance, il le reconnaît : "C'est vrai que j'avais fait un choix de pneus pour les 2e et 3e spéciales de la boucle et que j'aurais logiquement dû perdre un peu de temps dans cette spéciale. J'ai donc bénéficié de cette annulation, mais Sébastien Loeb a encore été plus verni que moi vu que lui avait été le seul à ne prendre que deux pneus cloutés avec lui. Moi j'en avais trois contre quatre à mes rivaux Ogier et Tanak. Mais si on avait annulé la 2e ou la 3e, cela aurait été l'inverse. Cela fait malheureusement partie des aléas du rallye. Je ne suis pas sûr que cela fera une grande différence dimanche midi. Il reste encore pas mal de chemin à parcourir et de kilomètres pour faire la différence même si c'est très serré pour l'instant entre nous trois."

Mais, on l'a déjà constaté jeudi soir et cela s'est confirmé ce matin, Thierry et les Hyundai en général sont obligés de prendre plus de risques, de faire des choix plus offensifs pour rivaliser avec les Toyota et les Citroën.

Et cela se confirme pour cet après-midi puisque quasi tous les favoris ont cette fois opté pour trois pneus cloutés et trois slicks, tandis que Thierry lui a choisi (comme Mikkelsen) quatre cloutés et deux slicks. Alors que Loeb a lui de nouveau opté pour quatre slicks et deux clous. Quel casse-tête pneumatique! Qui aura raison sur l'ensemble de la boucle ? Réponse dans quelques heures. En espérant que cette fois les calculs ne soient pas faussés...