Trente-sept degrés à l’ombre, près de cinquante au soleil, encore plus dans les habitacles, sans climatisation, avec des vêtements et combinaisons ignifugés, une cagoule et un casque, les équipages du Rallye de Turquie s’apprêtent à souffrir.

C'est ce que nous l’explique l’équipier de Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul.