Les courses internationales de motos reviennent à Francorchamps. L’endurance dès 2022, le MotoGP, sans doute, en 2024.

C’est signé, dès 2022, Francorchamps accueillera à nouveau une épreuve mondiale de Moto, en l’occurrence l’Endurance World Championship (EWC), dix-neuf ans après la dernière édition des 24 heures de Francorchamps moto. Cela faisait deux ans que la directrice du circuit, Nathalie Maillet, et la région wallonne travaillaient sur le projet, de quoi pérenniser l’activité à Spa, quoi qu’il arrive avec la Formule 1.

Un dossier complexe parce que les normes de sécurité pour la F1 et la moto sont très différentes, la mise en conformité de la piste va nécessiter 20 millions d’euros de travaux, plus 5 millions pour la modernisation des infrastructures, de quoi obtenir l’agrément C pour l’endurance avant, vraisemblablement, un nouvel investissement pour avoir l’agrément A du MotoGP. Des engagements qui ont convaincu la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) qui a inscrit Francorchamps au calendrier. Les "24H Spa Motos" seront de retour pour la saison 2021-2022, la course belge aura lieu les 4 et 5 juin 2022 puisque le départ sera donné le vendredi à 22 heures, de nuit.

Une nouvelle qui réjouit Didier de Radiguès, Lauréat des 24H de Liège en 1993. "Cette piste est magnifique pour les motos. Le raidillon est unique, aucun autre circuit n’offre un virage, aveugle, en montée." Un premier cap est passé, de quoi voir Xavier Siméon qui dispute l’EWC, en action dans les Ardennes. Et puis, en 2023 ou 2024, Nathalie Maillet espère que de ce sera au tour du MotoGP, la date et l’homologation restent à confirmer, pour admirer Marquez, Rins et Viñales à la source. Rossi et Dovizioso devraient être à la retraite.