Grosse frayeur à 4 kilomètres du bivouac de cette 7ème étape, heureusement sans gravité pour les équipages.

Les images sont pour le moins impressionnantes. Après l'annulation de la 6ème étape à cause de la météo, les rescapés de l'Africa Eco Race sont repartis ce mardi pour une étape de 481km dans le désert mauritanien. Tout se passait bien jusqu'à l'arrivée des deux premières voitures.

Se bagarrant comme des chiffonniers lors des derniers hectomètres, les buggys Optimus MD de Dominique Laure et Sergey Kuprianov entraient en collision au moment de franchir l'arrivée du secteur chronométré, le Russe tentant une manoeuvre désespérée pour faire l'intérieur au Français. La suite allait se passer de commentaires. S'en suivait une série impressionnante de tonneaux qui transformaient les buggys en amas de tôle froissée. Si les deux bolides sont détruits, les deux équipages sont indemnes. Un vrai soulagement quand on voit le soleil des deux engins.


Cet accident est une catastrophe pour Dominique Laure et son copilote Christophe Crespo qui caracolaient en tête de l'Africa Eco Race jusqu'à présent et s'apprêtaient à consolider son avance. Le Tricolore est logiquement contraint à l'abandon. Ce fait de course chamboule totalement le classement puisque Jean-Pierre Strugo (Optimus MD n°203) est le nouveau leader du classement général devant Patrick Martin (Tarek n°205) et David Gérard (Optimus MD n°210), auteur du scratch dans la spéciale du jour. Le meilleur Belge, Noël Essers (MAN n°401), grimpe à la 8ème place du classement. Il est 2ème chez les camions derrière Elisabete Jacinto (MAN N°404).

Victoire italienne chez les motos mais celle-ci est revenue à Simone Agazzi (Honda n°116) qui a devancé les deux premiers au classement général que sont Pal Anders Ullevalseter (KTM n°100) et Alessandro Botturi (Yamaha n°103). Ce dernier est toujours leader du classement pour 5 minutes d'avance sur son rival norvégien.