Malgré une fin de match agitée, avec la réduction de l’écart et la carte rouge de Malinovskyi pour un coup direct qui pourrait lui coûter cher, Genk a mérité d’empocher la totalité de l’enjeu. 

"La première période a été très ouverte, les deux équipes attaquaient et ça aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Heureusement, on marque ces deux buts, juste avant le repos, qui nous fait le plus grand bien", avouait Danny Vukovic, après la victoire. Un soulagement après la défaite à l’Antwerp, mardi dernier. "Même si nous n’avons pas réalisé notre meilleur match de la saison, la prestation collective est positive ; elle nous permet de repartir de l’avant. L’exclusion ? J’espère qu’il ne sera pas trop sévèrement puni."

Le gardien genkois était en tout cas très optimiste quant à la suite du championnat. "On progresse encore, à l’image d’Ito qui a été très percutant sur son flanc droit. Bruges et le Standard ont, plus ou moins, le même niveau que nous. Cela se jouera certainement sur quelques détails."

Avec zéro point au compteur, les Buffalos gardent, eux, leur lanterne rouge dans ces playoffs 1. "Focalisé plutôt sur la Coupe ? Non, parce qu’il nous reste encore sept rencontres", relate Nana Asare, le capitaine gantois. "Avec 21 points en jeu, tout est encore possible."