À 31 ans, Jonathan Legear s’apprête à vivre l’un de ses derniers défis. 

Un contrat de 1 an et demi l’attend à l’Adana Demirspor, club de division 2 en Turquie. Le Liégeois s’est envolé la nuit dernière depuis l’aéroport d’Amsterdam, direction Istanbul. Ce jeudi, il rencontrera les dirigeants de l’Adana pour régler les derniers détails de son transfert.

L’été dernier, Saint-Trond avait pourtant prolongé jusqu’en 2020 le contrat de son ailier. Mais c’était sans compter sur un temps de jeu drastiquement réduit depuis l’arrivée de son nouvel entraîneur Marc Brys. Cette saison, l’ancien Standardman n’a disputé que neuf rencontres pour un total de 151 minutes… Il n’a été qu’une seule fois titulaire, c’était lors de la deuxième journée dans le derby limbourgeois face à Genk.

Voilà pourquoi le STVV ne s’est pas opposé à un transfert cet hiver. La seule condition était de ne pas rejoindre un autre club de Jupiler Pro League. L’offre d’Adana Demirspor est arrivée sur la table la semaine dernière. Les deux clubs n’ont pas tardé à conclure un accord verbal, il y a quelques jours. Legear, lui, a sauté sur l’occasion.

Là-bas, c’est un défi intéressant qui l’attend. Actuel neuvième de la D2, Adana vise une remontée rapide au sein de l’élite. C’est en tout cas le souhait de son président, le riche homme d’affaires Murat Sancak. S’il paraphe son contrat, Legear deviendra l’un des hommes forts de l’équipe. Avec son expérience, il devra devenir l’un des patrons offensifs.

Dans ce club , qui sera son septième depuis le début de sa carrière, l’ex-Anderlechtois retrouvera un certain Hervé Kage. L’attaquant, passé par Charleroi, Gand et Genk est prêté à Adana par Courtrai jusqu’à la fin de la saison. Legear rejoindra aussi Hakan Bilgic, un défenseur belgo-turc passé par le Brussels et le RWDM.