Découvrez tous les résultats de Premier League. 

Le leader Manchester City a repris ses bonnes habitudes domestiques, samedi en dominant Bournemouth (3-1), lors de la 14e journée du Championnat d'Angleterre. De son côté, Manchester United repart de Southampton avec un piteux résultat (2-2).

City imperturbable

Chahuté par Lyon (2-2) en Ligue des champions, les Citizens connaissent moins de remous dans "leur" royaume: cette victoire sur Bournemouth (3-1) leur offre 38 points (sur 42 possibles) et - provisoirement - cinq unités d'avance sur Liverpool et huit sur Tottenham. Ils restent sur la dynamique irrésistible de la saison dernière.

Sans Sergio Agüero, David Silva, Riyad Mahrez ni Kyle Walker, les Sky Blues ont profité de l'inspiration de Leroy Sané, à l'origine de deux des trois buts des Citizens, ceux de Bernardo Silva (16e) et d'Ilkay Gündogan (79e).

Les hommes de Pep Guardiola ont nettement dominé la première demi-heure, avant de laisser plus d'espaces aux visiteurs, qui sont revenus au score juste avant la pause par Callum Wilson (44e). Raheem Sterling a sonné la révolte, en trouvant le poteau sur une action sublime trois minutes avant de trouver la faille (57e). Le jeune attaquant de 23 ans a ainsi marqué son huitième but en sept matches contre Bournemouth.

"Une bonne victoire, c'est toujours compliqué après la Ligue des champions. Les gens pensent que c'est facile pour nous mais ce n'est pas vrai donc j'aime gagner comme ça", a soufflé Guardiola, qui a remporté sa 400e victoire en tant qu'entraîneur.

"Cette victoire me satisfait, car une ou deux grosses équipes vont abandonner des points ce week-end", a ajouté le technicien espagnol avant un dimanche de derby en Angleterre: Chelsea - Fulham, Arsenal - Tottenham, et Liverpool - Everton.

ManU patine

Une semaine après un mauvais 0-0 face à Crystal Palace, Manchester United a de nouveau souffert, lors de son déplacement à Southampton (2-2). Le début de rencontre a été catastrophique: Stuart Armstrong (13e) puis Cédric Soares (20e) ont profité des errements mancuniens pour prendre le large rapidement.

Mais, comme souvent ces dernières semaines, la formation de José Mourinho a su réagir. Contre le cours du jeu et uniquement grâce au talent de ses individualités. Notamment la vitesse de Marcus Rashford, passeur pour Romelu Lukaku (33e) puis Ander Herrera (39e).

"The Special One" est cependant resté aussi impavide après cette égalisation qu'il a été exubérant mercredi, après le but qualificatif pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions, contre les Young Boys de Berne (1-0).

"Je pense que le résultat est juste même si on a dominé la majorité du match", a assuré le technicien portugais.

"Je suis toujours confiant et en même temps, j'ai toujours des doutes parce qu'on commence souvent mal. On ne peut pas perdre le ballon autant", a-t-il ajouté.

Septième du classement, MU, qui affiche une différence de but négative (-1), pourrait compter neuf points de retard sur la quatrième place qualificative pour la prochaine Ligue des champions au terme de cette journée, en fonction des résultats de dimanche.