Le PSG est en train de trembler. Il est sous la menace d'une potentielle interdiction de participation à la prochaine Ligue des Champions.

La Tribunal arbitral du sport (TAS) doit se décider avant la fin du mois sur un dossier très chaud: le PSG et Manchester City ont-ils respecté le fair-play financier ?

Paris avait transféré Neymar et Mbappé successivement lors de l'été 2017 tandis que City avait cassé sa tirelire à de nombreuses reprises pour attirer les Sané, Mendy, Walker, Laporte et consorts.

C'est l'UEFA qui est à la base de cette enquête. Ils estimaient que le club parisien ainsi que Manchester City avaient falsifié leurs finances pour respecter les règles strictes du fair-play financier. C'est désormais au Tribunal arbitral du sport de décider si les deux clubs, qui courent tous deux après une victoire finale en Ligue des Champions, ont enfreint les règles ou non.

Il est également reproché aux clubs de Thomas Meunier, Vincent Kompany et Kevin De Bruyne de ne pas avoir coopéré à l'enquête, révèle Marca.

Pour rappel, l'UEFA avait commandé une enquête indépendante dirigée par Yves Leterme (qui avait participé à la première investigation visant à savoir si les deux clubs respectaient ou non les règles du fair-play financier). Le président de la FIFA était alors intervenu pour n'octroyer qu'une amende aux deux clubs. Yves Leterme a voulu aller plus loin et a rouvert le dossier.

Les sanctions qu'encourent les deux clubs s'étalent jusqu'à une potentielle interdiction de participer à la prochaine Ligue des Champions. De plus, les deux mastodontes européens pourraient être forcés de vendre leurs stars. Neymar, Mbappé, Sterling et De Bruyne seraient alors mis en vente. Le but serait pour ces clubs de récupérer du "cash" afin d'être dans les clous du fair-play financier.

La décision sera connue d'ici un mois. Si cela prend forme, ce qu'il faut prendre avec de la prudence, on peut déjà avancer que le marché des transferts sera animé.

Jeudi dernier, l'UEFA a nommé Nasser Al-Khelaïfi au sein de son comité exécutif. Une mesure très controversée. Le président de La Liga, Javier Tebas, craint que le président du PSG influence la procédure qui vise son club.