Le supporters d'Ajax Amsterdam peuvent préparer leurs valises. Ils sont en effet autorisés à accompagner leurs favoris dans la capitale espagnole où ils affronteront le Real Madrid, tenant du trophée, en huitième de finale retour de la Ligue des Champions de football. La commission de discipline de l'Union européenne (UEFA) n'a en effet pris aucune sanction lundi pour leur comportement à Athènes le 27 novembre et pour cause, puisque la séance a été reportée à une date ultérieure.

Du coup et dès avant le tirage au sort lundi midi au siège de l'UEFA à Nyon, en Suisse, Ajax avait fait savoir à ses supporters qu'ils ne devaient craindre aucune interdiction jusqu'à la prochaine session, pas avant fin février.

L'adversaire qui est ensuite sorti de l'urne est le Real Madrid.

La sanction crainte par Ajax est un match sans supporters en déplacement.

L'UEFA n'a cependant pas encore bouclé son enquête à propos des incidents survenus lors du match AEK Athènes - Ajax (0-2) comptant pour le Groupe E, lorsque les supporters de l'équipe locale ont bombardé les mille deux cents fans visiteurs de feux de bengale.

De lourdes sanctions vont inévitablement être prononcées à l'encontre de l'AEK, mais le comportement des supporters d'Ajax, qui ont ou auraient renvoyé les fusées aux expéditeurs, est également sous enquête.

Les forces mobiles avaient rapidement éteint les incidents dans le Stade Spyros Louis.