Faïz Selemani et ses équipiers n’ont pas fait une croix sur la première place.

En venant péniblement à bout de Lommel mercredi, l’Union a pratiquement validé son billet pour les playoffs 2. Une victoire vécue comme une délivrance et que l’on doit notamment à la reprise de la tête victorieuse de Faïz Selemani. "Cela doit être le deuxième but de la tête de ma carrière", sourit-il. "Je suis content car la victoire était là et c’est peut-être l’essentiel. Grâce à ce but, on va pouvoir aborder la fin de la phase classique plus sereinement et commencer à penser aux playoffs 2."

Au cours de ce match contre Lommel, l’Union a montré au grand jour l’une de ses faiblesses actuelles : son manque d’efficacité devant le but. "Nous nous créons des occasions mais nous ne sommes pas assez tueurs. Il faut rectifier ça dès maintenant."

On a aussi constaté que l’élimination en Coupe de Belgique était encore dans les têtes. "Bien sûr qu’elle était encore dans les têtes. Cela reste une défaite difficile à encaisser puisque nous étions aux portes de la finale. Mais il faut tourner cette page et se reconcentrer sur le championnat."

Car Selemani l’affirme : lui et ses équipiers continueront à regarder vers le haut, prêts à profiter du moindre faux pas de Malines ou du Beerschot, son adversaire du week-end.

"Ce match au Beerschot a de l’importance. Le championnat n’est pas terminé et nous croyons encore à cette première place. Tant que mathématiquement ce ne sera pas terminé, il y aura de l’espoir. Mais pour continuer à y croire, il faudra obligatoirement l’emporter dimanche sur la pelouse du Beerschot."

Une rencontre pour laquelle Luka Elsner sera privée de Pietro Perdichizzi qui s’est fait opérer de la paroi abdominale et sera absent six à huit semaines. "Pietro était diminué depuis plusieurs semaines mais il a continué à jouer. Il est arrivé au bout du bout et comme nous l’avions convenu avec lui, il s’est fait opérer après la demi-finale de coupe", précise le coach.

Sébastien Sterpigny

le noyau : Saussez, Fixelles, Iriondo, Selemani, Niakaté, Tau, Vega, Kandouss, Mehlem, Teuma, Kristiansen, Kis, Moreno, Pinto Borges, Besuschkow, Ferber, Morren, Hamzaoui.