En supériorité numérique pendant 85 minutes, les Saint-Gillois ont fait la différence en fin de match. 

Face à Lommel, l’Union avait une mission: gagner et valider avec quasi certitude son billet pour les playoffs 2. Une mission qui fut plus compliquée que prévu mais qui est finalement réussie.

Tout commençait presque parfaitement puisque Niakaté était retenu par le maillot par Santermans alors qu’il n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond. Le défenseur était logiquement exclu mais Niakaté manquait totalement sa transformation, plaçant le ballon plein axe, sur le gardien.

Au lieu de mener au score, l’Union se retrouvait opposée à dix valeureux adversaires bien décidés à faire bloc pour au moins ramener un point. Et comme les Saint-Gillois manquaient autant d’inspiration que de précision, on assistait à une première période insipide où seuls le centre tir de Heymans repoussé par la barre, la frappe tendue de Besuschkow et les quelques dribbles de Selemani maintenaient le public éveillé.

L’Union avait un semblant de réveil au retour des vestiaires, Tabekou trouvant la barre sur un centre tir alors que Besuschkow et Tau butaient tour à tour sur le gardien. Une révolte de courte durée, les Saint-Gillois butant sur la défense bien repliée de Lommel, jusqu’à la 88e minute, moment choisi par Selemani pour placer une reprise de la tête au fond des filets.

Union SG - Lommel 1-0

Union SG : Saussez, Vega (81e Mehlem), Kandouss, Kis, Iriondo, Besuschkow, Teuma, Selemani, Tabekou (56e Fixelles), Niakaté (56e Ferber), Tau.

Lommel : Coucke, El Banouhi (90e Regales), Santermans, De Wilde, Cauwenberg, Neven, Henkens, Brebels, Heymans, Vermijl (73e Claes), Valcke (64e Aabbou).

Arbitre : M. Pirard.

Avertissements : Kandouss, Brebels, Neven, Teuma, Coucke, De Wilde.

Exclusion : 5e Santermans.

Le but : 88e Selemani (1-0).