Le milieu de terrain du Beerschot-Wilrijk (D1B) Faysel Kasmi avait un taux d'alcool dans le sang de 0,37 mg/l et était sous l'influence de drogues, lors d'un contrôle effectué dimanche matin à Anvers par la police. 

Il rentrait alors d'une fête dans son club après le dernier match de l'année contre Lommel (3-0), au volant de son véhicule.

Le Beerschot-Wilrijk a réagi dans un communiqué en précisant qu'il "suivait l'affaire, attendait la confirmation officielle de l'infraction, et prendrait alors les mesures appropriées, si nécéssaire".

Le joueur, outre une condamnation judiciaire, risque donc d'être également sanctionné par son club. Mais pas par l'Union Royale belge de football (URBSFA), étant donné que le contrôle positif n'a pas été effectué lors d'un match ou inopinément à son domicile.

Faysel Kasmi (ex-Lierse, Standard et Waterford, entre autres), 23 ans, a reconnu sa faute dans une émouvante lettre ouverte où il dit espérer une seconde chance.

"J'aurais dû faire attention. J'ai bu une boisson que je n'aurais pas dû boire", reconnaît-il ainsi dans un communiqué diffusé par son agent.

"Je ne cherche pas d'excuses, c'est moi qui ai merdé et personne d'autre. J'ai laissé tomber ma famille, mon club et mes agents pour une bêtise. J'aime toujours le foot par dessus tout. Je sais que l'opinion publique va me juger et je ne peux rien y changer. Je présente mes excuses aux supporters, au club et, surtout, aux jeunes joueurs auxquels j'ai montré le mauvais exemple. J'ai envie de disparaître sous terre mais j'espère que vous comprendrez que je ne suis qu'un homme avec ses faiblesses, comme bien d'autres. Je veux montrer que je peux revenir, de préférence à Anvers mais, s'il le faut, n'importe où ailleurs. Ce n'est pas seulement ma carrière qui est en jeu, c'est ma vie. Cela fait deux ans que je connais des hauts et des bas. En 2017, au Lierse, j'étais sur une voie de garage. J'avais refusé un transfert en D2 grecque et j'ai été sanctionné. Pendant 6 mois à Waterford, en Irlande, j'ai été le joueur le plus heureux du monde. Je ne vivais pas dans le luxe. Je partageais une maison avec trois autres jeunes joueurs. Mais je m'amusais à nouveau sur le terrain, et je retrouvais le niveau qui était le mien au Lierse, lorsque le Standard est venu me chercher. Puis il y a eu cette offre du Beerschot, tout près d'où j'avais passé ma jeunesse. Je pouvais retourner à Anvers, dans un grand club. Je ne voulais pas laisser passer cette chance. Au début, ce fut difficile. En Irlande, j'étais loin de tout, c'était plus simple. Mais depuis novembre, je me sentais prêt, j'attendais juste ma chance. Mais maintenant je me suis mis en difficulté moi-même. Je me suis comporté comme un idiot et j'en paye le prix. C'est à se taper la tête au mur...".

Kasmi n'a porté le maillot du Beerschot-Wilrijk que pendant 54 minutes cette saison. Il a joué 43 minutes en championnat (quatre matches) et 11 minutes en Coupe, à La Gantoise (3-0) en huitièmes de finale.