Adrien Trebel est toujours à Anderlecht. Jusqu’aux dernières heures lundi, il a espéré être prêté à Nantes mais le retard dans le transfert de Rongier à Marseille a annulé l’opération.

À son grand désarroi et à celui du président Kita à Nantes, qui a reconnu dans les colonnes de L’Équipe que "Trebel était le garçon que le club souhaitait absolument prendre".

Le médian français est-il condamné à rester au Sporting jusqu’en janvier ? Ce n’est pas encore certain. La bouée de sauvetage pourrait venir de René Weiler, l’un de ses grands fans pendant sa période au RSCA.

Tout juste engagé par Al Ahly en Égypte, Weiler aimerait profiter du mercato ouvert jusqu’au 17 septembre là-bas pour retrouver Trebel. Un homme pourrait faciliter le deal : Mogi Bayat, agent du Français et intermédiaire dans l’arrivée du Suisse au Caire. Contacté jeudi, Weiler s’est refusé à tout commentaire.

Trebel est tout de même encore loin d’Al Ahly. Anderlecht n’a pas encore reçu d’offre concrète et il faudra encore convaincre le joueur, qui avait refusé l’Arabie saoudite pour raisons familiales. Se laisserait-il plus facilement convaincre par l’Égypte, maintenant que ça a capoté à Nantes ?