Le licenciement de Fred Rutten signifie qu’Anderlecht peut officiellement se mettre à la recherche d’un nouvel entraîneur en vue de la saison prochaine.

"C’est mieux de savoir maintenant que Rutten ne veut pas poursuivre comme T1", confie Michael Verschueren à nos confrères de la VRT. "Cela nous fait gagner du temps pour analyser le profil idéal. Je ne veux plus tomber dans le piège de désigner trop vite un grand nom. Il nous faut quelqu’un qui convient à notre équipe." Jusqu’à présent, Kasper Hjulmand a toujours été le candidat numéro 1. Le Danois a d’ailleurs donné sa démission comme coach de Nordsjaelland, et il avoue rêver d’Anderlecht.

Mais aujourd’hui, Verschueren semble hésiter. L’échec de Rutten est en partie dû à son manque de connaissance de notre compétition. Même si Hjulmand suit le football belge à la loupe depuis plusieurs mois, il ne possède aucune expérience dans notre pays et devrait donc, lui aussi, tout recommencer de zéro. Vu que les supporters ont insisté sur l’importance de renouer avec l’ADN du club, Verschueren envisage d’opter pour un entraîneur ayant du sang mauve dans les veines.

Plusieurs ex-joueurs sont candidats, mais ils n’ont pas tous le profil idéal. La direction du club bruxellois va très certainement recevoir des dizaines de candidatures spontanées. Entre-temps, Karim Belhocine a été désigné T1 jusqu’au terme de la saison. "Si le club, les supporters, les joueurs et le staff ont envie de se battre, on peut encore renverser la situation", lance-t-il en cherchant, déjà, à suciter une réaction positive.