Les filles de Roger Vanden Stock, encore actionnaires à Anderlecht avec 5 % des parts, ne veulent pas participer à la hausse de capital proposée par Marc Coucke. 

Coucke veut augmenter le capital du club de 35 millions. Mais pour cela, il demande que tous les actionnaires le suivent. Tout le monde est d’accord - même Johan Beerlandt de Besix - sauf Claire et Julie Vanden Stock.

Cela ne signifie toutefois pas qu’elles quittent Anderlecht 50 ans après l’arrivée de Constant Vanden Stock à Anderlecht. Elles gardent un pourcentage des parts et ne veulent pas le vendre, mais il est clair que l’augmentation de capital va diluer les pouvoirs des Vanden Stock, qui étaient déjà minimes depuis le rachat par Marc Coucke.

Coucke doit procéder à une augmentation de capital avant le 26 février pour qu’Anderlecht puisse obtenir sa licence. En effet, le club a subi un déficit important à la suite de toutes les restructurations effectuées par Coucke.