Les Anderlechtois n’ont pas caché leur déception après la défaite face à Genk. Ils ont été moins bons que les Limbourgeois et l’ont assumé.

"Genk nous a été supérieur et ils l’ont montré", a résumé Kara. "Nous n’avons pas été au niveau. Nous avons donné les goals. Il faut l’accepter et repartir de l’avant. Nous devons analyser nos erreurs et continuer à travailler."

Et Yannick Bolasie de confirmer : "Genk est en tête et ce n’est dû au hasard. Ils sont vraiment forts. Nous avons commis trop d’erreurs de notre côté. Ke pense que c’est une bonne expérience de jouer contre ce genre de formation."

Pieter Gerkens, pourtant un ancien de la maison limbourgeoise, n’imaginait pas un tel début de match. "Nous avons été surpris de la domination de Genk en début de match. Nous avons réagi vers la 65e mais il était déjà trop tard. Genk menait déjà 2-0."

La solution ? Les Mauves pensent qu’elle viendra des cadres du vestiaire. "Ils doivent rebooster tout le monde. Accepter notre situation est la clé. On a perdu le premier match mais rien n’est perdu. Il nous reste toujours neuf finales à jouer."

La montée d’Adrien Trebel a été synonyme d’augmentation du niveau de jeu des Mauves. "Il a fait du bien lors de sa montée au jeu", conclut Pieter Gerkens. "Je pense qu’il pourra nous aider pour la suite des événements."