Le triste 0-0 contre dix Trudonnaires, suivi par un coup de gueule envers les supporters, ne va pas coûter la tête à Hein Vanhaezebrouck. 

Celui-ci sera certainement sur le banc contre le Dinamo Zagreb et, en principe, à Zulte Waregem. Si les deux matches devaient se solder par de nouveaux échecs, la direction réévaluerait la situation pendant la trêve internationale.

Une raison pour ne pas virer Vanhaezebrouck est que l’opération serait assez chère : elle coûterait exactement 1,9 million à Coucke. Plus les millions pour faire signer un nouvel entraîneur, qui ne pourrait pas être une petite pointure.

Ce mercredi, Vanhaezebrouck sera coach d’Anderlecht depuis exactement un an. Assisté par Mogi Bayat, il avait négocié un des meilleurs contrats d’entraîneur de l’histoire d’Anderlecht. Le duo Vanden Stock - Van Holsbeeck lui avait offert un contrat de 1 million par an plus d’autres avantages portant sur trois saisons, jusqu’en juin 2020. Il a donc encore 21 mois à prester.

Bizarrement, Marc Coucke n’a toujours pas tweeté depuis le match contre Saint-Trond. Cela signifie que la crise est profonde.