Wamangituka (Paris FC) coûte 7 millions. Sans Emilio Ferrera, il aurait signé à Anderlecht quasi gratuitement l’an passé.

Silas Wamangituka. Ce n’est pas simple à prononcer mais son nom risque de devenir familier pour les suiveurs du football européen. Auteur d’une grosse saison avec le Paris FC en Ligue 2 à 19 ans (11 buts), le Congolais est très courtisé sur le marché des transferts.

Le Club Bruges aimerait en faire le successeur de Wesley mais la concurrence est rude. Marseille, Toulouse et Braga sont notamment dans la course. Comme toujours dans ce cas-là, le prix monte. Le Paris FC aimerait aujourd’hui en obtenir 7 millions.

Un chiffre qui doit faire mal du côté d’Anderlecht. À la fin de l’année 2017, Wamangituka s’est entraîné pendant trois mois à Neerpede. C’est l’agent Fabio Baglio qui l’avait amené en provenance du MK, le club qui avait aussi formé Chancel Mbemba.

Au bout des trois mois de test avec les U21, tout le monde était convaincu au RSCA. Il était comparé à Dieumerci Mbokani. Herman Van Holsbeeck, encore là à l’époque, était sous le charme mais Emilio Ferrera avait finalement rendu un avis négatif. Le contrat était prêt mais avait été déchiré en tout début d’année 2018. Il n’aurait fallu verser qu’une toute petite somme au MK.

Désemparé, Wamangituka s’était enfui sans donner de nouvelles à personne au club. Voyant la date d’expiration de son visa arriver et ne voulant pas rentrer au Congo, il était d’abord parti en Hongrie avant d’aboutir en France en février 2018. Il a d’abord joué dans le petit club d’Alès avant d’être repéré par le Paris FC.