Henry va s’engager pour trois ans à Monaco, avec la bénédiction de Martinez.

"C’était inévitable que Thierry parte un jour."

Roberto Martinez s’était déjà fait à l’idée, bien avant qu’il ne confirme à demi-mot le départ de son adjoint, vendredi à 23h30 dans les travées du stade Roi Baudouin.

"Je suis fier de ce que Thierry nous a apportés. Cela va l’aider et dans l’autre sens, nous avons eu ce que nous attendions de sa part. Il part avec notre bénédiction et notre soutien et nous laissera de bons souvenirs. Ce sera un coach fantastique."

C’est une aventure bien différente qui attend le Français à Monaco, pour sa première mission en tant que T1. Un accord portant sur les trois prochaines années a été trouvé entre les parties. Il est prévu qu’il s’envole ce samedi en direction du Rocher et il sera présenté à la presse dès lundi.

Ce défi était impossible à refuser pour celui qui a commencé sa carrière professionnelle à l’ASM et qui y débutera donc son parcours d’entraîneur principal. Un fameux challenge car le club monégasque occupe la 18e place de Ligue 1. Mais son arrivée pourrait permettre à certains joueurs de retrouver leur superbe, à commencer par Youri Tielemans qui entretient de très bonnes relations avec son futur coach.

Roberto Martinez va , pour sa part, partir à la recherche d’un nouvel adjoint. Avoir Shaun Maloney comme seul adjoint ne suffira pour une sélection de ce calibre. Le sélectionneur pourrait, cette fois, envisager de recruter un coach belge, lui qui s’est uniquement entouré d’étrangers depuis son arrivée à la tête des Diables Rouges (Erwin Lemmens était déjà présent).

"Ce sera positif d’avoir de nouvelles personnes qui arrivent avec des idées inédites" , conclut Martinez. "Ce qui compte, c’est surtout la structure qu’on met en place. C’est important pour le football belge."