Wout van Aert n'a pas remporté un quatrième titre consécutif dimanche à Bogense, au Danemark. Le champion du monde en titre a dû se contenter de la médaille d'argent. "Je suis content de la bataille que j'ai livrée. La deuxième place est le plus haut niveau que je pouvais atteindre. Une certaine pression est en train de tomber de mes épaules, ce maillot arc-en-ciel provoque aussi du stress", a expliqué van Aert. "Notre tactique consistait à rester avec Mathieu le plus longtemps possible, pour s'assurer qu'il ne s'en aille pas immédiatement", a révélé van Aert. "Quand il y eu un trou c'était à Toon Aerts de le boucher. Comme il n'y arrivait pas, j'ai essayé. Cela a demandé beaucoup d'efforts. Je suis revenu sur Mathieu, mais de ce côté-là, j'ai commis une erreur. C'était sans doute dû à la fatigue, car autrement on peut y rouler sans problème. J'ai encore essayé après ça, mais il était très fort. Il avançait vraiment vite et je ne suis plus jamais arrivé à me rapprocher. C'est à peu près l'histoire de toute la saison. Il mérite sa victoire surtout après une telle saison."

Van Aert n'a plus de maillot: Aerts est champion de Belgique et van der Poel champion du monde. "Je ne sais pas encore avec quel maillot je vais courir mercredi à Maldegem, mon dernier cross de la saison. Peut-être un orange de mon sponsor, on va voir ce que ça donne. Ce sera bizarre, sans le maillot. D'un autre côté, être champion du monde et ne pas performer comme on le souhaite n'est pas non plus agréable. Bien sûr, c'est dommage, mais je n'aurais pas sauvé ma saison avec un maillot arc-en-ciel. C'était mauvais et un maillot arc-en-ciel n'y changerait rien. D'accord, je perds aujourd'hui, mais je reviendrai certainement au Mondial pour récupérer ce beau maillot que personne n'aime se voir l'enlever."

Après Maldegem, il partira directement à Gérone. "Les premiers jours, je n'y toucherai pas le vélo. Ce n'est que le lundi que je le reprendrai en vue de préparer la saison sur route. Pour être honnête, je suis heureux que ma saison de cross soit presque terminée. L'année prochaine, je veux signer une meilleure saison."

Van Aert a-t-il souffert ou non d'un bouton de fièvre? "Non, cela n'a pas été mon cas. Normalement, quand j'en ai un, je suis en tête. Cette fois, je l'ai eu mardi ou mercredi. Un peu trop tôt, il aurait mieux valu qu'il m'arrive aujourd'hui", a conclu Van Aert en souriant.