Il a remporté l’étape reine et le classement final du Critérium européen des Jeunes, au grand-duché de Luxembourg.

Noah Detalle et Cian Uijtdebroeks dominent la catégorie des cadets. Les deux leaders de notre classement de régularité chez les 15 et 16 ans ont encore creusé l’écart ces deux dernières semaines. Cian Uijtdebroeks a remporté l’étape reine et le critérium européen des Jeunes, aux grand-Duché du Luxembourg. Une course de référence, sur laquelle Noah Detalle l’a aidé à défendre son maillot, lui qui s’était classé juste avant quatrième du Tour de Flandre occidentale.

"Ce Critérium européen des Jeunes était pour moi un grand objectif" , commente Cian Uijtdebroeks. "Peut-être le plus grand de ma saison, car je veux réussir sur les épreuves par étapes, le type de course sur lequel je rêve de me montrer plus tard. J’avais terminé troisième l’an passé de cette épreuve. Je savais donc qu’il fallait être vigilant sur la première étape. J’ai veillé à contrôler, à ne laisser partir aucun groupe dangereux. Avant de faire le forcing sur l’étape la plus difficile, lors de la deuxième journée."

Sur laquelle il a sorti le grand jeu, comme lors de ses deux victoires sur les courses de côtes. Le coureur affilié au club de Sprint 2000 Charleroi y a fait coup double, avec une très longue échappée en solitaire. "J’ai attaqué dans la première montée, je suis parti avec un Allemand, avant de le distancer dans la seconde ascension" , décrit-il. "J’ai dû faire cinq kilomètres dans le peloton. Le reste, j’étais devant !"

Sa victoire a une nouvelle fois confirmé les qualités de grimpeur de Cian Uijtdebroeks. Qui a contrôlé, avec l’aide de la sélection de la Fédération Cyclisme Wallonie Bruxelles, sur la dernière étape. "Il y a quand même eu un moment de stress quand j’ai chuté, suite à une manœuvre des Luxembourgeois, qui voulaient me priver du maillot à pois et m’ont fait tomber" , ajoute encore le coureur d’Abolens. "Nous avons porté réclamation. Mais j’ai su revenir sur le peloton et conserver la première place au classement général, et également celle du classement de la montagne."

Avec cette nouvelle démonstration, face à une concurrence internationale, l’ancien champion de Belgique des 15 ans est à nouveau très courtisé. "Oui, j’ai reçu des propositions d’une dizaine d’équipes" , répond-il.



Van Vuchelen est relancé

Victoire en interclubs et 6e du National : il est en forme pour la fin de saison.

avait été très déçu de ne pas être sélectionné pour le Tour de Namur, Tom Van Vuchelen. Mais l’espoir namurois ne s’est pas laissé surmonter par sa déception et il s’est relancé. “C’est vrai que je m’étais vraiment bien préparé pour ce Tour de Namur”, explique-t-il. “Mais j’ai pu profiter de ma forme dans les semaines qui ont suivi.”

Avec une dixième place en UCI 1.2, sur la Flèche du Port d’Anvers, mais aussi avec une sixième place au championnat de Belgique. Ou encore avec une victoire, sur l’interclubs de Wervik.

“Mon premier succès de l’année, et mon premier succès chez les espoirs”, ajoute le coureur de la formation continentale Wallonie Bruxelles Development Team, qui est en deuxième année chez les moins de 23 ans. “Il fait du bien. Et il confirme mon état de forme. Pour l’obtenir, je suis parti assez tôt à l’offensive, dans la première partie de la course. Je suis sorti dans un groupe de sept au premier passage du mont Kemmel. Dans la seconde ascension, un groupe de contre nous a rejoints. Nous étions trop, une vingtaine. Je savais que cela allait encore casser et je suis resté vigilant.”

Dans le bon coup, il attaque à nouveau à six kilomètres de l’arrivée. “Je me suis retrouvé avec Gordon De Winter et un de ses coéquipiers”, décrit-il encore. “Pour un éventuel sprint à trois, tout le monde savait que j’étais le plus rapide. Ils m’ont donc attaqué à tour de rôle. Mais j’étais encore costaud et j’ai su les contrôler pour m’imposer.”

Avec sa belle condition en cette fin de saison, il espère décrocher d’autres résultats. Dès ce mercredi, sur l’interclubs de Wingene, avant de mettre le cap sur le test national du contre-la-montre à Waregem, sur la Flèche côtière ou le Tour de Moselle