Le champion de Belgique continue de faire honneur à son maillot noir-jaune-rouge.

Déjà vainqueur de notre classement de régularité ces deux dernières années, quand il était chez les cadets, Arnaud De Lie va certainement s’y imposer à nouveau. Pour une troisième victoire d’affilée. C’est simple : il ne peut plus être rattrapé. Depuis Paris-Roubaix Juniors, le coureur de la province du Luxembourg a quasiment toujours été présent. Tout en faisant honneur à son maillot de champion de Belgique.

Qu’il a bien montré sur la scène internationale. Ces dernières semaines, il s’est notamment classé cinquième du Trophée Vertova et quinzième du GP Paganesi, en Italie, tout en remportant l’interclubs de Zemst et la manche de la Coupe de Belgique d’Angreau !

"Cela marche plutôt pas mal en cette fin de saison", explique-t-il. "J’étais très content de mon top 5 en Italie. Avec un peu plus de réussite, sur cette épreuve roulante, j’aurais pu faire bien mieux. J’avais attaqué, nous avons été repris juste avant le sprint, pour lequel j’étais très bien placé avant d’être un peu gêné, ce qui m’a contraint à faire un effort un peu trop tôt pour revenir. Et j’étais aussi très content de ma quinzième place, sur un parcours bien plus dur."

Après les côtes italiennes, il a retrouvé les pavés belges, à Zemst.

"J’y ai fait la course, notamment en attaquant avec trois Américains, un Néerlandais et un Belge", poursuit Arnaud De Lie. "Nous avons été repris juste avant les circuits locaux. Mais je suis reparti dans le final, avec l’Américain Quinn Simmons, le vainqueur de Gand-Wevelgem, et un Néerlandais. Nous arrivons à trois et j’ai su les battre au sprint."

En grande forme pour cette fin de saison, n’est-il pas déçu de ne pas avoir été sélectionné pour le championnat du monde ?

"Cela aurait été un plus à ma saison, mais je suis déjà très satisfait avec ce que j’ai réalisé pour ma première année chez les juniors et je respecte le choix du sélectionneur national", répond celui qui sera ce week-end sur un autre rendez-vous international, l’Empereur des Juniors.

Lowie : "J’ai franchi un cap"

Après de nombreuses places d’honneur, le cadet a retrouvé la victoire.

Théo Lowie est sur le podium du DH Challenge Ekoï depuis le début de la saison. Derrière les deux locomotives que sont Noah Detalle et Cian Uijtdebroeks, il a fait preuve de régularité pour maintenir sa troisième place, même s’il a un mini-peloton de poursuivants qui continuent eux aussi à marquer des points.

"C’est mon dernier gros objectif, j’aimerais terminer troisième de votre Challenge", explique-t-il. "Je vais me battre pour réussir, même si ce n’est pas facile, car je n’ai pas l’opportunité de participer aux Coupes de Belgique qui rapportent beaucoup de points."

Mais chaque week-end ou presque, le coureur hennuyer engrange des points. Comme le week-end dernier, quand il s’est classé deuxième à Booischot le samedi et quand il s’est imposé en force, le lendemain, à Dottignies. Preuve de sa forme et de sa fraîcheur en cette fin de saison.

"J’ai de très bonnes sensations pour l’instant", poursuit Théo Lowie. "À Dottignies, j’ai attaqué durant la course, mais nous avons été repris. Dans le final, il y avait un homme seul devant et je suis parti en contre dans la seule difficulté du parcours. Je l’ai rejoint avant de le battre facilement au sprint."

Un succès qui lui fait du bien, car il a souvent cumulé les premiers accessits cette saison.

"J’étais un peu frustré d’avoir terminé sept fois deuxième cette année", ajoute encore Théo Lowie. "Mais je reste satisfait de ma saison, de mes deux titres de champion du Hainaut ou de ma neuvième place au championnat de Belgique du chrono. J’ai l’impression d’avoir passé un cap grâce au travail réalisé avec Gaëtan Bille."