Voici les infos cyclistes du jour.

Victor Campenaerts tacle le système antidopage

Notre compatriote Victor Campenaerts est actuellement en Namibie, où il se prépare pour battre le record de l'heure. Il tentera de réaliser cet exploit à la mi-avril sur le velodrome de d'Aguascalientes au Mexique. Le coureur de la Lotto-Soudal a fustigé le fait qu'il n'ait pas encore reçu la visite de contrôleur antidopage alors qu'il vit depuis un mois en Afrique. "Normalement un stage comme celui-ci, si lointain et si exotique aurait dû alerter (n.b.: les instances antidopages) qui auraient pu imaginer que je voulais échapper aux contrôles, a déclaré le Belge à nos confrères du journal Het Laatste Nieuws. "Mais je n'ai encore subi aucun contrôle depuis mon arrivée ici. C'est effrayant. Évidemment ce serait un investissement inutile d'envoyer quelqu'un me contrôler ici car je suis propre. Mais je suis le seul à le savoir. C'est décevant de n'avoir eu aucune visite de contrôleur, j'ai même voulu leur écrire dans mes whereabouts (la plateforme de localisation) de venir me voir."

Brailsford s'attend à de nombreuses rumeurs

Il y a quelques jours, l'information est sortie dans les journaux à propos d'Oleg Tinkov et de la Sky. Le milliardaire russe, ancien patron de la Tinkoff, a proposé de racheter l'équipe Sky l'hiver dernier, lorsqu'il a appris que la chaîne privée britannique stopperait son sponsoring. La proposition a été rejetée par Dave Brailsford lui-même, d'après la presse britannique. Le manager anglais s'est confié sur le sujet sur Cyclingnews. "Lorsque vous êtes une équipe comme Sky, vous allez avoir beaucoup de rumeurs, c'est certain. Quand vous avez des réunions importantes comme celle que nous avons en ce moment, je pense que vous devez respecter la confidentialité des partenaires impliqués. Cela me remplit d'enthousiasme de dialoguer avec tous ceux qui ont été en contact avec nous. C'est un processus assez intéressant, mais je ne vais pas en discuter ni commenter." Pour le moment, la Sky ne laisse rien filtrer concernant l'avenir de l'équipe.

Wellens : "C’est sur nous qu’on compte pour faire des résultats"

Suite au départ d'André Greipel, la Lotto-Soudal est orpheline de son sprinteur qui a enquillé les succès ces dernières saisons. Si John Lelangue a recruté cet hiver Caleb Ewan pour les arrivées massives, les chances de succès sur les classiques reposeront sur les épaules de Tiesj Benoot et de Tim Wellens. "Maintenant qu’André (Greipel) est parti, ça donne un peu plus de pression sur nos épaules", a déclaré Wellens à la RTBF. "Il y a Caleb Ewan qui remplace André, Tiesj (Benoot) qui se focalise sur les classiques flamandes et moi, je me concentre sur les classiques wallonnes. C’est sur nous qu’on compte pour faire des résultats"

Alaphilippe veut poursuivre sur sa lancée en Colombie

Sorti du Tour de San Juan avec deux succès et une deuxième place au classement général, Julian Alaphilippe a commencé sa saison avec brio. Le Français continuera sa saison du côté du Tour de Colombie avec, notamment, Bob Jungels et Iljo Keisse à ses côtés. "Je suis très heureux de revenir", a indiqué Alaphilippe au journal El Tiempo. "L'année dernière a été une expérience formidable, je retourne dans ce pays avec l'intention de bien figurer. Cette saison a très bien commencé en Argentine. Sur cette épreuve, Je vais faire de mon mieux comme toujours. Je vais essayer de gagner les étapes que je peux. Je vais voir si je récupère bien de la course en Argentine. Je sais que le Tour Colombia a changé par rapport à l’année dernière, le parcours est plus difficile, mais j’ai une équipe motivée qui donnera le maximum pour gagner.