Contrastant avec l’accueil triomphal reçu après leur médaille de bronze à Prague, le retour des Belgian Cats s’est fait dans la discrétion et l’intimité familiale ce dimanche matin sur le coup de 1 h à Zaventem. 

Épuisées après six matchs au couteau en neuf jours, les Belges l’étaient aussi par une nuit fort courte. Outre la qualification pour le TPO et leur cinquième place fêtée d’abord d’un repas dans l’intimité du rooftop d’un grand hôtel local, le 23e anniversaire de Julie Allemand a donné lieu à quelques réjouissances entre joueuses dans la chaude nuit de Belgrade. Avec un départ vers l’aéroport programmé à 4 h du matin, inutile de préciser que pour certaines, les stigmates de la fête ne pouvaient être totalement dissimulés. Si joueuses et staff aspiraient à des vacances bien méritées, Emma Meesseman et Kim Mestdagh ne profiteront que de trois petites journées auprès de leurs proches avant de s’envoler à nouveau dès mercredi matin pour Washington afin d’y rejoindre la WNBA et leur club des Mystics.