D.J. Cooper, basketteur américain, a été suspendu 2 ans par la Fédération internationale de basket à la suite de ce contrôle.

Joueur très talentueux sur un parquet, D.J. Cooper est au centre d'une histoire rocambolesque. En septembre 2018, alors meneur de jeu de l'AS Monaco , son départ est annoncé par le club monégasque pour "des raisons familiales" et parce que le joueur souhaite "prendre du recul par rapport au basket". On apprend finalement un mois plus tard que Cooper a été suspendu 2 ans par la Fédération internationale de basket.

D.J. Cooper n'a pas été suspendu car des drogues ont été retrouvées mais car du hCG a été décelé dans ses urines. Hors le hCG est une hormone produite par le placenta lors de la grossesse. Le média Bosnien RTV le confirme aujourd’hui, Cooper a bien utilisé l'urine d'une amie pour se soustraire au test. C'est donc pour fraude que le joueur a immédiatement été suspendu 2 ans par la FIBA.

Interrogé par nos confrères de l’Equipe, Herve Beddeleem, directeur sportif de Gravelines-Dunkerque (où Cooper a évolué... 2 mois) déclare: "Je suis heureux, d’un point de vue moral, qu’il ait été pris. Parce qu’en coulisses il se vantait auprès du groupe qu’il ne pouvait rien lui arriver puisqu’il se baladait toujours avec une pipette d’urine sur lui."