Le secteur intérieur montois va enfin retrouver des couleurs.

"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé", dit le célèbre poème d’Alphonse de Lamartine. C’est très certainement ce qu’a ressenti Daniel Goethals ces dernières semaines suite à l’absence d’Uros Nikolic. Le solide pivot serbe, véritable plaque tournante de la raquette montoise, s’est fracturé le métacarpe de la main droite à la mi-décembre.

Son absence était alors estimée à deux mois. Mais voilà déjà son retour aux affaires, avec deux semaines d’avance sur le timing initial.

" Uros s’entraîne désormais normalement avec l’ensemble du groupe. Il sera sur le banc et pourrait monter au jeu", assure le manager Thierry Wilquin.

L’autre bonne nouvelle, c’est le retour de Stéphane Moris, malade et absent le week-end dernier face à Anvers, qui a repris les entraînements ce mercredi. Ce déplacement chez les Bears sera donc une grande première pour Daniel Goethals. Il pourra compter à la fois sur Nikolic et Moris. Rappelons que ce dernier a été recruté en décembre dans la foulée de la blessure de Nikolic.

Ce double retour sonne comme une délivrance pour les Renards qui ont connu énormément de problèmes dans leur secteur intérieur ces dernières semaines. Le staff a par exemple dû faire glisser Chrabascz au poste 5 et Cage au poste 4 pour compenser la perte de Nikolic. Même si Nikolic ne devrait pas jouer beaucoup ce samedi soir, les choses vont désormais tout doucement rentrer dans l’ordre.

Le seul joueur encore coincé à l’infirmerie est Idris Lasisi. L’ailier belge s’est fait opérer avec succès la semaine dernière. Son retour ne devrait pas se faire avant 6 à 8 semaines.