Les Tournaisiens se sont imposés 23-24 face à Visé mais ont failli se faire rejoindre alors qu’ils semblaient sur le velours.

L’Estudiantes Tournai aura transité par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel à Visé. Mais au final, les Tournaisiens ont ramené la victoire et c’est sans doute là l’essentiel.

"Nous avons très bien débuté la partie en menant 4-10 et puis nous avons encore pris de bêtes buts, très rapidement en plus, pour atteindre la pause à 12-12", relève Brice Lachal. "Nous avons trop vite perdu la balle à un moment. Pourtant, avec 23 buts encaissés sur l’ensemble de la partie, on peut dire que nous avons tenu le coup à ce niveau. Après la pause, nous sommes repartis à plus six mais de nouveau, durant les cinq dernières minutes, nous avons été sujets à un relâchement en prenant des buts en un temps record."

Le marquoir affichait 23-24 quand Visé a obtenu un penalty en toute fin de rencontre. "Heureusement, Bert Remmery a sorti le grand jeu, sans quoi nous revenions avec la queue entre les jambes", reconnaît Brice Lachal. Et l’Estudiantes aurait perdu la première place occupée pour l’instant avec Courtrai.

À titre individuel, Brice aura été un des artisans de la victoire avec 9 buts à son compteur. "Oui, mais c’est surtout 9 buts sur 9 tentatives et donc 100 % d’efficacité. C’est toujours ce que je regarde d’abord. Par contre, j’ai pris deux fois deux minutes et ça, c’est plus embêtant", dit-il.

L’Estu pensait avoir par exemple Atomix parmi ses autres rivaux mais depuis le début de saison, la bonne surprise se nomme Gand. Une équipe que Tournai va justement rencontrer.