Loyers Le nouveau leader fut pourtant mené 2-1 avant la pause.

Deuxième défaite consécutive à domicile pour Grand-Leez. Comme la semaine passée, c’était le même discours à l’issue de la rencontre. "Un seul homme a fait basculer la rencontre, estimait l’entraîneur visité Dany Verkamer. On reçoit peut-être un penalty léger en première mi-temps qui nous relance dans le match. Par contre, personne n’a compris la deuxième jaune de Thomas Thibou. Il est grand temps de mettre des arbitres expérimentés lors des matchs au sommet".

Dans le jeu , Loyers avait pris les commandes de la partie après seulement quatre minutes. Diallo reprenait la longue rentrée de Richir dans le petit rectangle (0-1). Delooz transformait ensuite un pénalty gentiment accordé (1-1), avant que Boreux ne donne l’avantage aux Verts peu avant la demi-heure (2-1). À peine remontés sur le terrain, les visiteurs recollaient au score via Dandoy signalé hors-jeu par le juge de ligne, mais démenti par M. Britel (2-2). "On est remonté sur la pelouse avec la bonne mentalité. On est parvenu à allier caractère et beau football sur un terrain gras. Tout le monde s’est donné à fond", confiait l’entraîneur loyersois Michael Desille.

À l’heure de jeu, Grand-Leez se retrouvait injustement à dix. Loyers jouait logiquement plus haut. À dix minutes du terme, Antoine Richir plantait une retournée acrobatique au point de penalty pour offrir la victoire aux siens. "C’est de notre faute si on perd. Même s’il y a eu des erreurs arbitrales, on a recommencé la deuxième période de la pire des manières. On vient de perdre deux matchs qu’on devait gagner", concluait Verkamer.