Le Basket Namur Capitale et la pivot Natalie Butler se sont séparés d’un commun accord

Ce n’est qu’une demi-surprise. L’Américaine Natalie Butler n’a jamais eu le rendement escompté et forcément, elle n’est jamais parvenue à s’épanouir en Belgique. 

En six rencontres officielles, elle n’a rentré que 19 shoots sur 50, le plus souvent dans la raquette ou carrément sous l’anneau. 

Cette séparation à l’amiable permettra à Namur de garder une enveloppe budgétaire pour lui trouver une remplaçante. 

Des pistes ont déjà été activées. Le club pourrait profiter de la trêve internationale la semaine prochaine pour annoncer le nom de sa nouvelle recrue.