Les hommes de Nasca se sont fait peur en galvaudant beaucoup d’opportunités.

Une nouvelle fois, les supporters montois ont pu s’arracher les cheveux devant le manque de réalisme de leur équipe mais une nouvelle fois, la bande à Nasca est sortie de la rencontre avec les trois points. Tout avait commencé idéalement avec le but d’ouverture de Bryan Ntambani. Si la première impression laissait penser à une floche du portier visiteur, c’est surtout la blessure de celui-ci qui avait ouvert la voie du but à l’attaquant local.

Maladroits et se laissant endormir, les pensionnaires du Tondreau ont dû attendre le dernier quart d’heure pour enfin émerger. De quoi soulager un coach qui en a un peu marre de toujours analyser le match de la même façon.

"Après 15 minutes, ça peut être 3-0. Dans le jeu, on a encore été bons mais pas encore assez tueurs devant le but. Si on veut rattraper Namur à un moment ou à un autre, il va falloir corriger ce défaut."

Le T1 montois tirait tout de même des satisfactions du déroulement de la rencontre.

"Malgré la jeunesse des garçons, on a fait preuve d’une certaine maturité et on ne s’est pas jetés dans la gueule du loup parce que leur attaquant était assez rapide et il pouvait nous faire mal. La perte des points face à Tamines ? On n’a jamais une ou deux semaines où on peut être sereins. Il y a toujours un truc qui nous tombe sur la tête. On prend des coups mais on ne lâchera jamais."