La supériorité numérique et un autre système ont changé le match des Francs Borains contre Walhain. Résultats: 3e victoire de rang.

Même si ce fut long à se dessiner, les Borains ont décroché hier leur troisième victoire consécutive et s’installent dans la première partie du classement avec détermination. Tout ne fut pas parfait chez les hommes de Nicolas Huysman mais quand la roue tourne en leur faveur, ils peuvent étaler leurs qualités et affirmer leur supériorité sur des adversaires de la trempe de Walhain.

Les sympathisants des Boussutois ont pourtant longtemps cru que la victoire ne serait pas au bout, notamment au vu d’une première mi-temps très moyenne.

"Cette première mi-temps fut moyenne en termes d’engagement et d’attitude, reconnaissait le coach. On s’est mis en danger nous-mêmes suite à une erreur individuelle, face à une équipe qui jouait bas et en bloc. On a changé de système à la mi-temps et on a finalement pris la mainmise sur le match."

Mais honnête, le Dunkerquois reconnaissait que l’exclusion de Gile ("Je n’ai pas tout compris sur le coup") avait aidé ses troupes. Et il y a des leçons à retenir.

"C’est bien parce qu’on est revenus et passés devant après avoir été menés mais il va falloir hausser notre niveau de jeu car on va maintenant rencontrer des adversaires plus costauds que Walhain et on ne pourra plus se permettre les mêmes approximations."

Toujours est-il que le RFB a prouvé qu’il disposait bien d’un groupe de qualité. Se permettre de laisser Chaabi, Petit, Mendy et Verstraeten sur le banc (sans oublier Dahmani en tribune), peu d’équipes ont ce luxe. Et celui qui monte sait qu’il a tout à prouver, et comme à Ciney, ça a encore payé hier.