Comme l’an passé, les Colfontainois ont fait main basse sur le derby face à Tertre-Hautrage

Le derby du Borinage est revenu à l’équipe locale qui a mieux entamé les débats et qui a (enfin) été récompensée de ses efforts. Dans une partie où les occasions franches n’étaient pas légion, il était capital de trouver l’ouverture sur l’une de ces opportunités et Mathe Luvago y parvenait avec la complicité involontaire de Trapason.

"Cette première mi-temps fut apathique", confirmait Jean-Christophe Dessilly, le coach visiteur. "L’adversaire a eu le mérite d’en mettre un mais mon groupe est à féliciter pour sa seconde mi-temps. On a fini à deux derrière et ça aurait pu tomber de notre côté."

Tertre-Hautrage affichait en effet un autre visage mais les Oursons se heurtaient à chaque fois à un bon Splingard et, à force de prendre des risques, ils prenaient aussi un deuxième but sur un contre d’école. "J’ai bien aimé l’état d’esprit pour aller chercher cette victoire", confiait Franco Matani. "On a su faire le dos rond quand l’adversaire a poussé et les changements ont apporté beaucoup ce dimanche. Je ne m’inquiétais pas par rapport à nos prestations mais c’est clair que ce résultat nous fait du bien."

La fin de partie tournait en eau de boudin pour les Saint-Ghislainois qui finissaient à neuf, juste pour rouspétances. "C’était un peu d’autoritarisme", concluait Dessilly . "C’est de l’ironie sévèrement punie mais ça ne doit pas nous affecter parce qu’il y a des garçons qui demandent pour jouer et, avec ça, ils joueront."