Anthony Petaccia attend le premier succès de la Real ce dimanche 15h face aux Francs Borains.

Arrivé il y a presque un mois à la tête de la Real, Anthony Petaccia n’a toujours pas connu la victoire avec son nouveau club. "Il n’y a que cela qui manque au groupe", souligne-t-il. "Je suis convaincu que dès que nous aurons ce succès, tout ira plus facilement."

Anthony Petaccia est confiant pour la suite. "Il faut l’être. Nous avons le déplacement aux Francs Borains et ensuite six matchs à la maison. Ce n’est qu’après cette série que nous pourrons réellement faire un premier bilan. Aujourd’hui, je peux vous dire qu’il y a de l’envie, de la motivation et de la qualité dans mon groupe. Mais il faut des victoires. Car avec des nuls, on n’avance pas."

Alors que la Real n’est pas dans une situation des plus confortables, Anthony Petaccia ne sent pas de pression particulière sur ses épaules ni sur celles de ses joueurs. "Cela peut paraître paradoxal mais c’est comme ça. Le comité nous laisse travailler sereinement. Évidemment, on parle entre nous de la situation et les gars sont conscients qu’il faut prendre des points. Au niveau de l’envie et de l’organisation, tout tourne. Maintenant, il faudrait que le ballon roule un peu pour nous."

Le coach de la Real ne s’est pas mis un objectif points pour la fin du mois de janvier. "Finalement, nous ne sommes qu’à cinq points du premier relégable. Avec la victoire à trois points, cela peut aller très vite. Surtout avec nos six matchs à domicile qui vont suivre ce déplacement aux Francs Borains."


Le noyau : Chalon, Coulibaly, Dubois, Mayele, De Conninck, Leyder, Knipping, Merchiers, Franquin, Houzé, Famo, Djité, Garcia, Aragon, Sakanoko.

Toussaint est suspendu et Dessart (aine) est toujours blessé.