Christ Bruno a repris la succession de Bruno Leclercq à Flénu en P2B et sera secondé par James Masson. 

Actuellement dans le top 6 en P2B, à cinq points du leader, le FC Flénu vivait une saison tranquille jusqu’à l’annonce de Bruno Leclercq.

L’entraineur ayant reçu une belle opportunité au Sporting de Charleroi pour s’occuper à temps plein des jeunes, il a fallu trouver un successeur.

Les Montois n’ont pas été bien loin pour dénicher le nom de leur nouvel entraineur avec Christ Bruno qui met fin du coup à l’interim de Degavre-Doyen-Maesa.

"Plusieurs gars de la cellule sportive le connaissaient, lance Alex Bevilacqua, le président de Flénu. On l’a donc sollicité. Ce n’était pas simple de trouver quelqu’un en cours de championnat. Surtout que nous étions contents du travail effectué par Bruno mais nous lui souhaitons une bonne réussite."

Arrivé en ce début de semaine, l’ancien entraineur du RAQM avait pourtant il y a quelques mois décidé de prendre du recul par rapport au football et aux contraintes inhérentes à cette passion.

À Flénu, il descend de deux échelons par rapport à Quévy-Mons mais avec une charge évidemment moindre qu’au Tondreau. "Mais surtout, il avait un profil qui nous intéressait fortement, continue le big boss. C’est quelqu’un d’expérience. Comme nous évoluons dans une série très serrée et équilbrée, le moindre détail peut faire la différence et son expérience peut vraiment aider, tout comme son sens du professionnalisme."

Alors que la mi-saison se profile, Christ Bruno aura la lourde mission de maintenir la cadence du FC Flénu. Les Montois, emmenés par Camisuli, le meilleur buteur local avec 10 roses, nourrissent de l’ambition. "Nous voulons à court et à moyen terme monter en P1. Mais si ce n’est pas pour cette saison, nous voulons au moins disputer le tour final."