Virton pensait l’affaire entendue à 2-0 via de jolis buts signés Lazaar et Laurienté

Après le Lierse, La Gantoise (en Coupe de Belgique), Deinze est la troisième équipe à priver Virton d’un succès dans ses installations. Rien ne laissait augurer le scénario fou de fin de match et la remontada flandrienne : 2-0 à 2-2 entre la 86e et 88e.

De cette rencontre de bon niveau, rythmée, les visiteurs s’octroyèrent les plus belles possibilités sans parvenir à en tirer profit. Le remuant Tarfi (40e) et Mertens (50e) qui loupa l’immanquable avant de voir son essai détourné par la main ferme de Moris (60e) vendangèrent.

Un gaspillage qui se paya cash. Sur sa première, ou quasiment, offensive digne de ce nom les Virtonais trouvèrent l’ouverture. Un but de Lazaar sur un centre de Grain. Signé par deux réservistes (1-0, 71e).

"Un goal exceptionnel dans sa réalisation", assure l’entraîneur déçu par le score final (2-2). Il annonçait (ou pas) celui de Laurienté (2-0, 83e) aussi très joli dans sa confection avec le même Grain à l’assist. "À 2-0, nous pensions avoir fait le plus dur."

Via Van Walle (2-1, 86e) et le remplaçant Mezine (2-2, 88e), les Flandriens refroidirent l’ardeur des 1.737 spectateurs. "On perd deux points. Cela ne fait pas nos affaires. C’est comme ça. Il faut savoir vivre avec, l’accepter face à un adversaire qui joue, qui fait courir et qui sait maîtriser la situation. Nous avons, peut-être, manqué de maîtrise défensive dans les derniers instants."

L’égalisation fait très, très mal. "Ce n’est pas un but Vidéo Gag mais presque. Peut-on parler de responsabilité(s) quand on encaisse un tel but ? Je ne pense pas." Il reste à rectifier le tir à Audenaedere, laminé 4-0 par le RWDM.