Vingt-huit joueurs et quatre gardiens. Trente-deux joueurs sous contrat (professionnel). L’effectif de l’Excelsior Virton affiche complet. Trop ? Les blessés de courte et/ou longue durée et les suspensions sont à prendre en considération au cours d’une saison. N’empêche, à y regarder la composition des feuilles des matches, les noms de certains transferts n’apparaissent jamais - Schmit, Omrani, Leers, Tinelli, Soumare - ou si peu : Léonard et Babit.

Leur passage en Gaume se résumera-t-il à quelques mois ? Y répondre est prématuré - le mercato hivernal pourrait être une piste à explorer.

"Ils s’entraînent avec le groupe et jouent avec l’équipe B qui survole le championnat (13 points sur 15, 20 buts inscrits). Leur comportement est exemplaire. Leur attitude est parfaite. Il n’y a aucun souci" , assure Marc Grosjean. "En signant à Virton, chacun savait à quoi s’attendre et, notamment, à une concurrence féroce. La situation est compliquée pour eux."

Pas besoin d’avoir fait math sup pour se rendre à l’évidence : sauf cataclysme, on ne risque pas de les voir de sitôt. "Chaque cas est différent… sans l’être. Loris Tinelli est jeune (19 ans). Il s’est blessé lors de la préparation. Mais en milieu de terrain et/ou en attaque, ce qui vaut pour Tinelli vaut pour Omrani, Babit ou Soumaré, il y a embouteillage. Le problème est leur place."

Véritable métronome, Lecomte est le moteur des Verts. "Sa complémentarité avec Fadhloun saute aux yeux dans la ligne médiane. Je ne connaissais pas trop Mohamed. Son adaptation est réussie. Mon capitaine Fabris est en re-validation (opération du ménisque)."

Axel Leers (19 ans) évolue à l’arrière-droit. "Son concurrent s’appelle Guillaume François. Il n’est pas simple de le déloger." Le défenseur Abdelhakim Omrani (27 ans) a de l’expérience à revendre. "En effet. Peut-être même un peu trop. " Quant au stopper Paul Léonard, il disparu des radars depuis la 46e minute (remplacé par Joachim) du déplacement à Westhoek en coupe de Belgique (4-0). Nadeau et Devresse sautèrent dans la brèche sans perdre de vue le retour en grâce de Fall, tout en attendant les premières minutes de M’Bow. On se presse au portillon…