Une page se tourne : l’équipe wallonne n’aura plus de coureurs liégeois en 2019

Une page va se tourner à la fin de saison. Car il n’y aura plus de coureurs liégeois l’année prochaine au sein de l’équipe Wallonie Bruxelles-Aqua Protect-Veranclassic. Historiquement, les Liégeois avaient toujours été bien représentés au sein de la formation wallonne. Mais les quatre qui restaient cette année dans le noyau de l’équipe pro (Julien Stassen, Sébastien Delfosse, Grégory Habeaux et Antoine Warnier) ne feront plus partie de l’effectif l’an prochain.

"Cela correspond à un changement de génération", explique Christophe Brandt, le manager de l’équipe. "Nous n’établissons pas nos effectifs en fonction des critères régionaux. Nous arrivons simplement à un fin de cycle pour certains coureurs. Comme pour Sébastien Delfosse. Il a un chouette passé, mais cela fait deux ans que c’est compliqué pour lui. Julien Stassen n’a jamais démérité au sein de notre effectif. Mais il n’a jamais excellé non plus. Et nous avions besoin de donner du sang neuf à notre équipe. Avec des jeunes qui poussent et à qui nous devions donner une chance. Tandis qu’Antoine Warnier, qui n’a pas trop trouvé sa place, a pris la décision d’arrêter."

Grégory Habeaux , lui, avait été contraint de mettre un terme à sa carrière au printemps à cause d’ennuis cardiaques. "Malheureusement, cette triste semaine nous a rappelé que nous avions raison de ne pas le laisser rouler", continue Christophe Brandt, faisant référence au décès, vendredi, de Jimmy Duquennoy, victime d’un arrêt cardiaque. "Une page se tourne, donc, mais, je le répète, ce n’était pas une envie de ne plus avoir de Liégeois. Nous devions faire des choix sportifs. Je pense que nous avons tiré le maximum de tous ces coureurs. Mais une nouvelle génération arrive. Nous avons des jeunes Liégeois très prometteurs dans notre équipe espoirs AGO-Aqua Service."

Comme Jérémy Frehen ou Tom Paquot, auteurs d’une très belle première saison chez les espoirs cette année.