Martin Schillings (Visé) est venu des U21 d’Eupen cet été.

Malgré l’absence de titulaires indiscutables comme Lacroix, Manfredi ou Jaa, le noyau visétois ne s’en trouve pas qualitativement amoindri.

Une première confirmation a té apportée avec la prestation convaincante de Benjamin Thomé, la doublure de Jaa entre les perches, auteur de quelques parades décisives.

Une seconde est la prestation de Martin Schillings, arrivé cet été en provenance des U21 d’Eupen. "Là, j’étais complètement bloqué dans mon espoir de rejoindre un jour l’équipe première. Or, mon envie était de découvrir le monde du foot adulte."

Visé est donc devenu le port d’attache du défenseur formé à Baelen, au Standard (7 ans) et à Eupen (6 ans). "Depuis mon arrivée chez les Mosans, j’ai énormément appris au contact de joueurs expérimentés. Celui qui me guide le plus est Benoît Hossay, le papa de l’équipe."

Plutôt arrière central , c’est au poste de back droit (propriété de Lacroix, suspendu) que le joueur de 20 ans, s’est illustré dimanche face à Durbuy.

"Je savais que j’allais jouer", signale celui qui fêtait sa 3e titularisation de la saison. "Je savoure toutes les minutes que le coach va m’accorder cette saison. D’autant plus qu’il n’est pas réfractaire à offrir une chance aux jeunes."

Dont les premières minutes accordées à Fatih Karatas, un autre élément venu de l’Alliance en même temps que Schillings. "Son arrivée, ainsi que celle de Muaremi, n’ont pas influencé ma venue. Ils avaient reçu une offre avant moi, mais je ne savais pas qu’ils avaient marqué leur accord au moment de ma signature."

Stéphane Huet pense énormément de bien du jeune Welkenraedtois, d’autant plus au vu de sa polyvalence.

"Même si j’ai plutôt été formé pour évoluer dans l’axe, je peux également prester sur les côtés."

Et peu importe le système, il l’a prouvé dimanche lors de la sortie d’Oluoch et du passage à un trois arrières. "Franchement, c’est pareil pour moi, je m’adapte aisément aux diverses situations. J’ai été formé aux deux systèmes."