À 16 ans, la sociétaire de Hermée a signé un exploit lors des Nationaux de judo en s’offrant l’argent en -52 kg

En répétant à plusieurs reprises qu’elle n’avait rien à perdre lors de ce National seniors alors qu’elle est encore espoirs, Carla Augustin a raison. Il n’empêche, à 16 ans, la sociétaire du Judo Team Hermée a signé un véritable exploit en décrochant l’argent en -52 kg, devenant la plus jeune médaillée de cette édition 2018.

Et la jeune judoka a encore raison quand elle explique honnêtement qu’elle a profité de l’absence de Charline Van Snick. "J’aurais pourtant bien voulu la rencontrer !" , précise-t-elle. "Mais, à partir du moment où elle n’était pas là, j’ai joué crânement ma chance."

Et de quelle manière ! Pour pouvoir disputer cette finale, face à Amber Ryheul, plus âgée et plus expérimentée, Carla a écarté Rani Declerck et Lieve Faes. "Je n’avais aucune pression. J’ai disputé mes trois combats de manière tout à fait libérée."

Et si elle s’est inclinée, rien n’aurait pu gâcher sa journée. "Amber Ryheul, je l’avais déjà testée à l’entraînement et elle a quand même été cinquième à l’Euro juniors. Je n’ai donc pas à rougir de ma défaite."

Passionnée par le judo depuis qu’elle a débuté à l’âge de 8 ans, emmenée par son amie Leila, Carla Augustin a brûlé les étapes à Anvers, tout en gardant les pieds sur terre. Intégrée à la Cellule de Haut Niveau de la FFBJ, la rhétoricienne est très attachée à ses origines. "Je suis affiliée dans un petit club, mais il s’est bien développé ces derniers temps au point que nous avons déménagé à Vivegnis. Pour le reste, je m’entraîne à Louvain-la-Neuve, où j’envisage de suivre mes études supérieures, en Kiné, histoire de pouvoir concilier au mieux. Là, ma partenaire d’entraînement habituelle est Clémence Dubois (NdlR : médaillée de bronze) et mes modèles sont Gabriella Willems ainsi que Toma et Sami, les vrais leaders du groupe."