La défaite à Gosselies a scellé le sort du coach des Bourlettis.

"Nous avons également dit leurs quatre vérités aux joueurs", assure le président.

Il aura fallu deux jours aux dirigeants d'Anderlues pour trancher. Finalement, c'est bien un divorce avec Laurent Zaccaria qui a été prononcé. 

Son adjoint Jean-François Teixeira ne fera plus non plus partie de la structure anderlusienne. "C'est lui-même qui avait émis ce souhait auprès de notre manager", relate Damien Schena, le président du club.

L'interim sera assuré par l'entraîneur des gardiens, Ernesto Flaviano, ainsi que le directeur technique de l'école des jeunes, Gianni Schena. 

"On prendra le temps nécessaire pour analyser toutes les candidatures et trouver la bonne personne. Plusieurs nous sont déjà parvenues depuis ce week-end", confirme le président.

La décision a été délicate à prendre et a même fait l'objet de deux réunions. "Mais un élément est déterminant: 2 points sur 21. Encore deux matches comme cela et on pouvait se dire très mal embarqué pour remonter la pente." 

La direction attend donc un électrochoc immédiat. Et elle y a mis du sien. "Après cette décision, nous sommes allés dire leurs quatre vérités aux joueurs. Ils doivent réagir immédiatement", annonce-t-il. Le deux prochaines rencontres, contre Montignies et à Soignies, ne sont toutefois pas des cadeaux.

Damien Schena tient également à préciser sa gratitude envers cet entraîneur qui a fait monter l'équipe en P1. "Un gentleman qui a bien compris que nous devions réagir."